Magazine

Quand les Etats-Unis freinent l'innovation européenne...

Publié le 16 décembre 2007 par Bigmac
On en parle depuis un moment déjà mais que signifie la fuite des cerveaux européens d'un point de vue influence américaine?
Actuellement plus de 400 000 européens travaillant dans le secteur de la recherche et de l’innovation, sont aux Etats-Unis. D’ici 2010, les Américains prévoient de recruter 700 000 chercheurs de plus. Mais pourquoi les « têtes européennes » sont-elles tant attirées par le bord opposé de l’Atlantique? Parce que les arguments américains sont de taille… Là-bas, Les laboratoires n’hésitent pas à financer les frais d’inscription des jeunes chercheurs désireux d’avoir une expérience à l’étranger. Par exemple, le Center for Energy and Environmental Policy Research finance jusqu'à 40 000 dollars leur PHP (doctorat), tout en offrant des salaires attractifs. Le contraste est saisissant entre les avantages financiers acquis aux Etats-Unis et en France, principal fournisseur européen avec l'Allemagne de jeunes scientifiques et économistes venant d'obtenir leur diplôme et s'expatriant aux Etats-Unis. Les chercheurs travaillant en France se plaignent en effet d’un manque cruel de moyens. L’interdisciplinarité est un autre atout offert par la recherche aux Etats-Unis, puisque les passerelles entre management d’entreprise et recherche sont nombreuses.
Bien que l’enrichissement professionnel à l’étranger soit un gain pour celui qui en bénéficie, le coup porté à l’innovation européenne est rude puisque la plupart des chercheurs expatriés ne rentrent pas partager leur expérience dans leur pays d'origine, tant ils ont plus à gagner aux Etats-Unis! Pire, les industries de pointe et leurs centres de recherche s’en vont aussi.
Ainsi par leur attractivité les Etats-Unis vident de sa substance l’innovation européenne, pourtant indispensable au développement des entreprises du vieux continent. Celles-ci représentent alors de fait une concurrence moins forte! Est-ce le but recherché par nos amis américains? Difficile à démontrer, mais le constat en lui-même est déjà cruel...
Source: lefigaro.fr : pourquoi les cerveaux francais vont aux etats-unis

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigmac 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte