Magazine

Facebook, délit de trombi

Publié le 10 décembre 2007 par Bigmac
Depuis longtemps, les grandes écoles et les formations supérieures renommées publient chaque année leur propre annuaire, favorisant les réseaux, les contacts entre les divers promotions, et promouvant ainsi un certain esprit communautaire. A l’heure du « village planétaire », où il semble de plus en plus difficile de communiquer avec son voisin, avec les personnes physiques (existe-t-il d’ailleurs des personnes « non-physiques » ?!), le virtuel se fait la part belle. Ainsi, casque de baladeur vissé sur les oreilles, il peut paraître presque choquant, voire dangereux de discuter avec un(e) inconnu(e) dans la rue, et certains se croient plus en sécurité dans les mêmes circonstances, derrière leur écran d’ordinateur. Facebook (trombinoscope dans la langue de molière) surfe donc sur cette vague, et sur le principe que « les amis de mes amis sont mes amis », le réseau de « connaissances » s’agrandit de manière exponentielle… tout comme la capacité d’intrusion des entreprises dans votre vie privée ! Vos amis deviennent donc, sans le savoir, les VRP (Very Rentable Personne ?) les plus efficaces qui soient ; le marketing ciblé prouvant ici tout son intérêt. Les grandes marques américaines comme Microsoft, Google, et autres, réputées, bien sûr, pour leur respect de la vie privée, se battraient donc à coups de millions de dollars pour acquérir un pilon de la poule aux œufs d’or. Sachant que le phénomène d’entretiens d’embauche virtuels se vulgarise (économisant temps, et donc argent), et que les chefs d’entreprises et les entreprises elles-mêmes sont de plus en plus présentes sur le web, quels sont les risques de « fuites » d’informations stratégiques ? Pour les experts en intelligence économique, spécialisés dans l’acquisition, la maîtrise et la diffusion de l’information, voici encore une évolution sociétale et technologique qui ouvre de belles perspectives ! Quant à la pénétration des marchés européens par les entreprises américaines… est-il encore nécessaire de faire la démonstration ? P.S. J'en veux pour preuve un article online parut le lendemain de la publication du post, le 11.12 Loïc le Meur (pour ceux qui ne le connaissent pas, entrepreneur français installé à San Francisco): "Alors que nous avons une population de blogueurs parmi les plus actives de la planète, alors que les logiciels sociaux (type Facebook) connaissent dans l'Hexagone une vitesse d'adoption dont les Américains eux-même s'étonnent, les entrepreneurs tricolores et leurs alter ego européens doivent s'expatrier au cœur de la Silicon Valley pour réussir. [...] Les "capitaux-risqueurs" sont, en Europe, trop prudents. En Californie il suffit de prouver que votre système intéresse une communauté de 100 000 utilisateurs pour faire un tour de table. En France, il faut faire la démonstration de son business model… Facebook n'aurait jamais pu y voir le jour." N'y-a-t-il pas "risk", dans "capital-risk" ?! La France serait-elle trop frileuse ? Reste à peser le pour et le contre... Prendre des risques et innover ? Ou attendre de se faire avaler ou pénétrer... les marchés ! P.P.S. Pour le plaisir, une petite parodie de facebook... Source: Le Monde

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Bigmac 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte