Magazine Europe

Un Choix

Publié le 16 novembre 2010 par Marieharmony
Je vous ai un peu délaissés ces derniers tempa.
Pour tout vous avouer, j'etais en pleine phase de réflexion
Plus je passe de temps a imaginer toutes sortes d’issues possibles a la situation dans laquelle je me trouve, moins j’écoute mon cœur. Plus je fais miennes les réflexions noires du monde extérieur, plus la peur se substitue a l’amour et fait barrage a mes rêves. Plus je doute, moins je suis. Bilan sommaire.
A quand remonte votre dernière vraie décision ? Comment l’avez-vous prise ? Qu’avez-vous mis dans la balance ? Regrettez vous ou pas ? Si c’était a recommencer, ferriez vous le même choix ?
Je crois avoir lu tous les articles, déniche toutes les histoires (plus sordides les unes que les autres), passe en revue les lois et le droit du sang, les histoires de visa et les différences culturelles, la religion (Et dire qu’on prie le même Dieu). J’écoute attentivement tous les conseils, les mises en garde.
Comme si je ne connaissais pas les risques, comme si j’étais une enfant faisant mes premiers pas, comme si le monde était un monstre sans foi ni loi, comme si la vie avait ses limites.
Par un heureux miracle, a cote de toutes ces atrocités, j’ai découvert des témoignages extraordinaires d’amour, de partage et de compréhension mutuelle. Et oui, ca existe les gens biens, les valeurs !!! Ca remonte le moral quand a l’avenir de l’espèce humaine, je vous assure.
Puis de temps en temps, j’arrête de penser. Je fais une pause et je regarde autour. Je savoure le lever du jour et l’odeur de l’herbe mouillée.
· ‘Rien ne m’appartient’, c’est la réflexion que je me suis faite ce matin dans ma salle de bain!
· ‘La peur n’évite pas le danger’ – réminiscences de ma vie parisienne.
· ‘Le sentiment d’être complète et de n’avoir besoin de rien ni de personne – juste l’envie de créer quelque chose avec d’autres - Une amitié, des relations familiales harmonieuses, une famille, un rêve, Une VIE.
FlashbackJe remonte le fil du temps. Je me revois petite au jardin des plantes, puis quelques années plus tard rêvant d’une maison plein d’enfants, de joie et de cris, de journées a faire la popote en refaisant le monde, d’une caravane pour unique habitation et de voyages a travers le monde. Ca parait simpliste mais qu’est ce que ca me tente !!!!
A 20 ans, pleine de certitudes quand a la vie que je désire, en privilégiant un avenir familial et sentimental épanoui. Puis le souvenir d’avoir été rattrapée par un monde dans lequel toute femme indépendante doit avoir un travail qui paye pour ne jamais dépendre d’un homme, ou l’argent contribue au bonheur, ou s’assurer une retraite confortable se glisse dans l’esprit en dernière année de fac.
10 ans de lutte acharnée et de remise en cause quotidienne pour décrocher un travail que j’aime. La certitude que ce n’est que cela qui m’apportera le bonheur. Sans voir que c’est aujourd’hui le bonheur, pas demain. Loin de moi l’idée de me marier et d’avoir de enfants. Jamais peut être, et alors ?
Une seconde d’inattention et mon univers a bascule. Complètement chamboulée la petite Marie. Maman ou Reporter sans Frontières ? Famille ou Travail ? Amour ou Peur ? Courage ou lâcheté ?
Voila ou j’en suis. La trentaine qui approche surement et puis l’envie que les choses bougent. Maintenant que le temps frappe aux fenêtres embuées de mes incertitudes, il y a un choix a faire. Parce que le temps renforce les sentiments et que reculer pour mieux sauter n’a d’autre résultat que de ruiner le moment présent. Et c’est pourtant celui-là qui nous unit.
Des questions, je n’en manque pas. Pour tout. Sur tout. Ridicules, absurdes, remplies des peurs refilées par les autres, rêveuses, amoureuses. La réponse est simple : Personne ne sait ce qui arrivera demain. Oui il pense, comme Cabrel, quand on aime une fois on aime pour toujours
Et les divorces, les bombes humaines, les enlèvements d’enfants, les femmes battues et voilées, la pudeur et les vautours, ON EN FAIT QUOI ?
Les visas ? (Autant vous dire qu’il a particulièrement apprécie cette petite réflexion après être rentre d’un mois en mer avec au total 430 heures de travail, plus 8h de car, 15mn de marche sous la pluie avant de me serrer dans ses bras….et aussitôt j’ai regrette d’avoir laisse les inquiétudes des autres empiéter sur ma vie)
Pas de réponse……………….bien sur que ce n’est pas ce que je pense…Arrêter d’écouter les autres, oui je sais ce serai le mieux.
Quand ?
Quand je serai sure, tout en sachant qu’on est jamais sur de rien dans la vie.
On fait quoi alors ?
On en discute (Ca pour discuter on discute, y a pas a dire !)
Et ?
Grand blanc, parce que je ne vois rien a rajouter, parce que les’ je t’aime mais j’ai besoin de temps’, j’ai toujours trouve ca super ridicule, pas vous ?
Un choix. Parce que l’ on s’aime depuis 1 an et demi déjà et que tout en étant heureux, on finit par se faire du mal. Pour rien.
Et si ca ne marche pas ? Si tu découvres qu’il n’est pas l’homme que tu connais ? Tu te vois remuer ciel et terre pour aller retrouver tes enfants au beau milieu du Désert, te confronter a un monde d’hommes ? Quelle loi t’autorise a les reprendre ? Le fait qu’ils soient Français par le sang n’y change rien ?
Ce n’est pas de ma faute si le simple fait de s’aimer apparait comme un crime sous certaines lois, même celle de pays dits ‘libres’. Le risque, c’est 50/50. Comme tous les autres couples. Il y a qu’a regarder le taux de divorce en France pour se rendre compte que c’est partout la même galère. Je ne serai pas la première ni la dernière.

Et si je pars du principe qu’il y des chances que ca marche ? Et si envers et contre tout et tous, on décide tous les 2 d’y croire ? Parce qu’au final c’est la vie, mais ce n’est qu’une vie !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieharmony 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines