Magazine Société

Étrange Simone Veil, nouvelle académicienne...

Publié le 21 décembre 2010 par Sylvainrakotoarison

yartiVeilSimone12Le jeudi 18 mars 2010, Simone Veil était reçue en grande pompe à l'Académie française, en présence de Valéry Giscard d'Estaing, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.
Simone Veil est une femme exceptionnelle et indépendante, aux fortes convictions comme sur la discrimination, mais parfois dans une haine quasi-adolescente comme son opinion sur François Bayrou.
Je ne sais pas si c'est "Le Parisien" ou Simone Veil elle-même qui a eu la mémoire très courte, mais comment laisser passer cette erreur très importante concernant Maurice Schumann ?
Je cite "Le Parisien" du 18 mars 2010 (archivé ici) qui relate l'événement :
« Avant Pierre Messmer, Maurice Schumann, un des père de l'Europe, occupait cette treizième place, a souligné la nouvelle académicienne qui fut la première femme présidente du Parlement européen en 1979. »
Maurice Schumann, ministre de De Gaulle et de Pompidou, voix de la France libre à la BBC, n'est pas Robert Schuman, Président du Conseil MRP sous la IVe République et l'un des pères de l'Europe.
Il semblerait d'après la rédaction de l'article que c'est Simone Veil, pourtant engagée dans la construction européenne comme première Présidente du Parlement européen élu au suffrage universel direct, qui aurait fait cette erreur et que le journaliste qui l'interviewait n'aurait pas eu la culture politique pour faire la rectification (pourtant un article yartiVeilSimone10écrit permet ce genre de vérifications).
Cependant, dans son discours officiel de réception, Simone Veil ne semble pas avoir fait cette erreur : « Les deux derniers titulaires du 13e fauteuil appartenaient à l’ordre prestigieux de la Libération, et l’esprit de la France libre semble planer sur ce fauteuil. Pierre Messmer et Maurice Schumann furent de ces quelques hommes qui entendirent leur nom prononcé par le chef de la France libre, accompagné de cette phrase :  "Nous vous reconnaissons comme notre compagnon, pour la libération de la France, dans l’honneur et par la Victoire." ».
C'est d'autant plus étonnant, cette confusion des patronymes que les prénoms sont différents, à la différence d'une confusion qui doit certainement agacer régulièrement Simone Veil avec son homonyme Simone Weil, la philosophe.
Sylvain Rakotoarison (21 décembre 2010)



yartiVeilSimone03


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1208 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine