Magazine Sport

Le Flambeau olympique des Jeux de Beijing

Publié le 16 janvier 2008 par Bernard Suzat

Le Flambeau olympique est une belle et fière illustration de la culture traditionnelle chinoise et des capacités techniques de la Chine moderne. Il reflète aussi les mots d'ordre d'écologie, de progrès technique et d'humanisme des Jeux de 2008.

medium_torche.jpg
La fiche technique
Hauteur :72 cm
Poids : 985 g
Matériau : aluminium anodisé & gravé
Forme : incurvée
Flamme : brûle environ 15 minutes ; résiste à des vents d'une vitesse de 65 km/h et à des précipitations de 50 mm/h ; reconnaissable et photographiable en plein soleil
Combustible : propane (conformément aux exigences environnementales)
Recyclable : oui
Art et technique
medium_torche2.jpg
Le flambeau des Jeux olympiques de Beijing fait très couleur locale, sans pour autant manquer, loin de là, d'ingéniosité technique. Au plan de la culture, on remarque la forme élégante du rouleau de papier et les lignes gracieuses des nuages dits de « bon augure », motif décoratif très ancien dans l'art chinois. Ces éléments sont destinés à faire passer le thème central du relais, qui est la « concorde ». Au plan de la technique, on retiendra la qualité du combustible, à la fois stable et capable de s'adapter aux conditions extérieures les plus variées. Tout cela a été imaginé, mis au point et fabriqué en Chine. Les droits de propriété intellectuelle appartiennent intégralement au comité organisateur (BOCOG).
Le combustible
medium_torche3.jpg
L'écologie étant l'une des préoccupations principales des Jeux de Beijing, préoccupation qui s'est traduite par des consignes strictes dans les documents de l'appel d'offres du comité organisateur, le combustible choisi est le propane, qui présente l'avantage d'être peu coûteux et facilement disponible. Après combustion, il ne reste que du CO2 et de la vapeur d'eau, le risque minimal pour l'environnement.
Le système de combustion
Le système de combustion a été mis au point par China Aerospace Science & Industry Corporation. Il permet la pérennité de la flamme dans des conditions extrêmes (tempête, pluie, grêle, neige, etc.) et sa visibilité sous des éclairages particulièrements crus. L'idéal pour la photo et l'enregistrement vidéo

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Suzat 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine