Magazine

PS et Verts s'allient avec la droite pour imposer le contrôle budgétaire de l'UE !

Publié le 22 décembre 2010 par Despasperdus

La modification du traité de Lisbonne devrait attribuer de nouvelles compétences à la commission européenne, notamment le contrôle a priori des budgets nationaux...

A terme, cette procédure ôtera aux représentants du peuple le pouvoir de voter librement le budget de leur pays... C'est donc la souveraineté budgétaire qui est menacée.

1ubu.jpg

Aussi, face à cette nouvelle menace, les députés du parti de gauche et du parti communiste ont soumis une proposition de loi réaffirmant la souveraineté des parlements nationaux en matière budgétaire.

M. Billard, co-présidente du parti de gauche et députée précise sa position :

«En prenant prétexte de la crise économique et financière, la modification à l'œuvre vise clairement à une mise sous tutelle budgétaire des États membres puisqu'il s'agit de passer d'orientations générales pour l'ensemble des pays de l'Union à un contrôle pays par pays (...) de faire aujourd'hui des parlements nationaux des chambres d'enregistrement budgétaire des choix européens guidés par l'omniprésence des politiques libérales.» [1]

Elle ajoute :

«Les critères d'analyse qui seront utilisés, sont éminemment idéologiques et sont ceux des agences de notation et des marchés financiers : coût du travail, baisse du nombre de fonctionnaires et de leurs salaires, réforme systémique des régimes de retraites, coût des actifs financiers ou encore taux d'imposition.»[2]

L'objectif final des libéraux a été clairement défini par l'actuel directeur du FMI, le "socialiste" DSK :

«création d'une autorité budgétaire centralisée, aussi indépendante politiquement que la Banque centrale européenne . L'autorité fixerait les orientations budgétaires de chaque pays membre et allouerait les ressources... ». [3]

Un projet de modification du traité de Lisbonne et un objectif qui bafouent l'article 14 de la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen :

« Tous les citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs Représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d'en suivre l'emploi et d'en déterminer la quotité, l'assiette, le recouvrement et la durée »[4]

Hélas, PS et Verts ont voté avec la droite pour rejeter la proposition de loi du Front de gauche...

Avec cette nouvelle compromission, Europe écologie les Verts et PS s'interdisent donc à l'avenir toute politique véritablement progressiste et écologique.

Quant au Front de gauche, il doit d'ores et déjà - dans le cadre du programme partagé - soit préparer la sortie de l'Union européenne, soit imposer ses propres conditions à l'UE pour mener une politique de gauche. [5]

Notes

[1] Le Point - Baroud d'honneur de la gauche pour la "souveraineté" budgétaire

[2] Martine Billard - Non à la confiscation du contrôle parlementaire sur les budgets nationaux

[3] Médiapart - Dominique Strauss-Kahn

[4] Parti de gauche - Europe : la souveraineté budgétaire menacée

[5] Front de gauche - Forums du programme partagé, c'est parti!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte