Magazine Ebusiness

C'est quoi la vie d'un cadeau de Noël ?

Publié le 27 décembre 2010 par Marcschillaci

Noël, c'est fini !

- Qui a dit Ouf ?!?
Sans doute quelques e-commerçants aux yeux cernés pour qui la saison a été d'une activité intense.
Accrochez vous à vos bannières, les soldes arrivent !

Cette année la barre des 5 milliards d'euros dépensés à Noël par les français pour leurs cadeaux en ligne devrait être passée.

Et devant l'amoncellement de papiers, cartons et autres rubans de ceux qui furent de très jolis paquets-cadeaux (livrés à temps) je m'interroge. C'est quoi la vie d'un cadeau de Noël ?

Si j'en crois mon entourage et mes lectures, la majorité seront gardés, d'autres seront donnés ou échangés de façon non marchande, puis d'autres, de plus en plus nombreux seront remis dans la sphère marchande sur Priceminister, eBay, le Bon Coin, entre autres.

C'est ceux là qui m'intéressent et visiblement je ne suis pas le seul à me poser la question de la vie secrète des cadeaux de Noël une fois distribués.

C'est un peu le marronnier de l'après Noël. A tel point, que PriceMinister a demandé à Dominique Desjeux, anthropologue à l'université de Paris Descartes, d'étudier en détail le phénomène de ces reventes post-Noël.

En 2010, 7% de cadeaux en plus se sont revendus par rapport à 2009, et si j'en crois les prévisions, le phénomène prendra encore plus d'ampleur en 2011.

Dominique Desjeux explique que la revente de ces cadeaux répond à 3 fonctions :

  1. Froid
    Le refroidissement émotionnel
    Plus les cadeaux sont offerts par des personnes proches, plus ils sont émotionnellement "chauds" et donc difficiles à revendre.
    Par contre, plus ils sont offerts par des personnes éloignées affectivement, plus il est facilement envisageable par le récipiendaire de les revendre. 
  2. La fonction ludique : ce serait amusant. La revente de cadeaux participerait d'un «système sociétal et ludique» où les occasions de remises en circulation d'objets sont multiples.
  3. Le parachute social
    Explication plus pragmatique : la remise en vente se pratique surtout dans les classes moyennes qui sont surreprésentées dans l'échantillon, 18% de cadres et professions libérales contre 8,8% dans la moyenne française, et 28,9% d'employés contre 16,4% en moyenne, et 12,1% de sans emploi contre 10%. Une partie des reventes s'explique aussi par la crise et par cette nécessité.

Si vous avez décidé de franchir le pas, vous savez où trouver les sites de revente.
Je vous aurais volontiers proposé une boutique Oxatis spécialisée dans la revente de cadeaux, mais je n'en ai pas trouvé. Une idée à saisir ?

Si vous avez envie de donner, les moyens ne manquent pas : voici les 2 principaux sites qui mettent en relation ceux qui donnent et ceux qui ont besoin : Récupe Net et Donnons. Une autre philosophie.

Et si vous êtes du côté acheteur, bonne chasse aux trésors !

Dans tous les cas, si vous avez un témoignage à apporter, vous pouvez toujours raconter votre histoire au Monde qui lance un appel à témoin.
- ça se revend comment un abonnement au Monde reçu en cadeau de Noël ? :-)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marcschillaci 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte