Magazine

L'instrumentalisation de l’Histoire dans la pensée politique de Charles Renouvier (5)

Publié le 27 décembre 2010 par Zebrain
ccd37ee31d72b731c467bddd9d881a39.jpg    B – La République enseignée.   S’il est incontestable que L’Uchronie a une dimension pédagogique, qu’il nous semble avoir déjà démontrée, puisque, dans une sorte de mise en abîme, elle postule la stabilisation des acquis de la République romaine par la mise en place d’un système éducatif obligatoire, tout en s’adressant, prioritairement, à un lectorat lui-même républicain, il faut savoir que l’œuvre de Charles Renouvier donne, par ailleurs, une priorité explicite à l’éducation (79).   L’appel de Renouvier à terminer la Révolution par l’Education, considérée comme le vecteur de diffusion par excellence de l’idéal républicain, laïque et démocratique, résonne tout particulièrement dans son Manuel républicain des droits de l’homme et du citoyen (80), construit comme un dialogue pédagogique entre un élève et son instituteur.   Pour Renouvier, le rôle-clef de l’instituteur est d’enseigner le catéchisme républicain, en remplaçant le sacré religieux par la sacralisation des vertus républicaines. Voilà comment s’exprime l’instituteur dans son Manuel républicain… : « Le temps est venu où la morale, enseignée jusqu’ici dans les églises au nom de Jésus-Christ, doit entrer dans les assemblées des hommes qui font des gouvernements et des lois. Si cette morale est dans notre cœur, montrons-le ; réglons-nous tous sur la fraternité. De même qu’il faut que chacun de nous soit juste et charitable envers ses frères, de même il faut que ceux qui ont un pouvoir sur les hommes et qui veulent les conduire, soient justes et charitables envers tous les hommes. Je dis donc que les hommes doivent par le moyen des lois qu’ils se font, de l’instruction qu’ils se donnent, et de toute action qu’ils ont les uns sur les autres, se faciliter leur perfectionnement et s’approcher toujours plus de la fraternité pour laquelle ils furent crées » (81).   D’une certaine manière, « l’appel » de Charles Renouvier a été entendu par ceux auxquels il s’adresse. Sous couvert de fiction, son didactisme républicain a porté ses fruits et permis la mise en place de « la République des professeurs » (82), défendue, dès les bancs de l’école primaire, par les « hussards noirs » (83) que furent les instituteurs. Ainsi, sans changer l'histoire, L'Uchronie y aura tout de même contribué.Ugo Bellagamba

   (79) Charles RENOUVIER, L’éducation populaire, La critique philosophique, Tome II, 1881, p. 344 ; Charles RENOUVIER, Les réformes nécessaires : la liberté de l’enseignement, La critique philosophique, Tome II, 1879, p. 304 ; Consulter sur ce point, Jean-Philippe AGRESTI, La république de Charles Renouvier, Mémoire de D.E.A., Aix-en-Provence, 1999, p. 135 : « De l’éducation républicaine et de la forme d’instruction proposée dépend, tout simplement, pour Renouvier, l’avenir de la République démocratique et de son fondement : le suffrage universel. L’éducation de tous constitue simultanément l’égalité républicaine et la République démocratique. On peut déceler chez Renouvier une interdépendance entre ces deux notions. Sans enseignement pour tous pas d'égalité républicaine, sans égalité devant l'enseignement pas de République démocratique ».

   (80) Charles RENOUVIER, Manuel républicain de l'Homme et du Citoyen, Paris, A. Colin, 1904 ; Charles RENOUVIER, Manuel Républicain de l’Homme et du Citoyen (précédé d’une préface en réponse aux critiques et suivi d’une nouvelle déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen), présenté par M. AGULHON, Paris, Les classiques de la politique, Garnier, 1981.

   (81) Ibid., p.77.

   (82) Albert THIBAUDET, La république des professeurs, Paris, Grasset, 1927.

   (83) Jean-Charles VARENNES (en collaboration avec André PELLETIER), Dans l'Allier notre école au bon vieux temps : les hussards noirs de la République, Lyon, Horvath, 1994.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Zebrain 230 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte