Magazine

L’Homme des deux tribus

Publié le 27 décembre 2010 par Iti1801

L'Homme des deux tribus d' Arthur UPFIELD Je sais, je cède aux sirènes de la facilité et ne découvre – ni ne fais découvrir – de nouvel auteur, dans le cadre du défi littérature policière sur les 5 continents (alors que c’était un de mes objectifs principaux). Mais comme j’ai eu du mal à me procurer le livre initialement prévu et que les auteurs de polar « océaniens » ne sont pas légion et surtout que j’ai particulièrement apprécié L’Empreinte du diable l’année dernière, je me suis dit que je n’allais pas bouder mon plaisir en me plongeant de nouveau dans les aventures de l’inspecteur métis Napoléon Bonaparte.

Et bien m’en a pris ! Car cette aventure est un petit délice à plus d’un égard ! Déjà par les descriptions somptueuses du désert australien qu’est le Nullarbor. Désert qui sous la plume d’Arthur UPFIELD se transforme en mer de sable et en plages de chénopodes.

Comme un vaisseau sur la mer, la jeep commença à longer cette côte, et bientôt ils passèrent entre deux îles qui portaient des arbres, puis un peu plus tard pénétrèrent dans un large bras de mer, où les buissons, de chaque côté, descendaient des terres élevées jusqu’aux plages, étroites bandes d’argile. Brusquement, la jeep déboucha sur une plage et remonta entre les broussailles vers les ondulations du terrain.

Mais surtout par l’intrigue, ce qui est bien le minimum quand on lit un roman policier me rétorquera-t-on. Certes, mais jugez plutôt. Une jeune femme célèbre pour ses émissions radiophoniques disparaît peu après avoir été acquittée du meurtre de son époux. Disparition d’autant plus sensible qu’elle a lieu à proximité d’un désert dans lequel les militaires mènent des opérations secrètes…
Parti enquêter sur ce qui semblait être une simple disparition, Bony découvre qu’il en est question de plusieurs. A tel points que les disparus forment la mystérieuse IAL… (dont je ne dévoilerai pas le sigle pour ne pas gâcher l’effet de surprise, mais à laquelle l’inspecteur sera convié comme « membre d’honneur ») Ceux-ci sont détenus dans une grotte sans aucun espoir de sortie (quand bien même ils s’échapperaient, le désert les attend ; et pour qui ne s’y connait pas, c’est la mort assurée avec pour seul horizon encore et toujours des terres arides sans aucun moyen de se repérer…).
Sans compter qu’un meurtre y a eu lieu, peu avant l’arrivée de l’inspecteur. Et le voilà donc avec une seconde affaire sur les bras. Homicide à huis clos qui mettra sa perspicacité à l’épreuve encore une fois.

Voilà un charmant divertissement si on veut oublier le froid terrible qui risque de s’abattre encore sur le pays.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Gravity

    Gravity

    A mon avis, la difficulté pour écrire une critique sur Gravity est de ne pas répéter ce qu’il va être dit ailleurs. Le challenge pour moi, est de vous faire... Lire la suite

    Par  Bobby
    A CLASSER
  • Il faut lire ce très bel article de Caroline Bourgeret dans Rue 89: Couvrir Gaza...

    faut lire très article Caroline Bourgeret dans Couvrir Gaza, sous insultes journaliste, tairai

    Article issu de rue 89. Signé Caroline Bourgeret. Le 3 décembre 2012. Témoignage 03/12/2012 à 18h10 Couvrir Gaza, sous les insultes : journaliste, je ne me... Lire la suite

    Par  Grainedesoleil
    A CLASSER
  • Psaumes (VI-2)

    Psaumes (VI-2)

    Violaine Parmentier, toujours, aimait à dire que… Et aussi que, par ses romans, elle avait, surtout, cherché à célébrer l’essence, brûlante, de l’Afrique. Lire la suite

    Par  Perce-Neige
    A CLASSER
  • Génitrix, roman de François Mauriac (1923)

    Génitrix, roman François Mauriac (1923)

    L’autre face de la famille Péloueyre, celle de ceux qui sont athées, les Cazenave, parents de Jean, héros malheureux du Baiser au lépreux. Lire la suite

    Par  Mpbernet
    A CLASSER
  • Lebanon

    Lebanon

    Dans ma jeunesse, les films de guerre ressemblaient aux westerns: il y avait les bons d’un coté (américains, anglais ou français), et les méchants de l’autre... Lire la suite

    Par  Allo C'Est Fini
    A CLASSER
  • Canada: La dictature s'installe

    Canada: dictature s'installe

    Introduction (de la dictature)Il y a quelques mois, je vous parlais de certains romans dans lesquels on assiste à l'installation progressive d'un régime... Lire la suite

    Par  Espritvagabond
    A CLASSER
  • Morlaix. Une crue intense en centre-ville

    Les rivières du Jarlot et le Queffleuth sont sorties de leur lit suite à un violent orage, survenu le dimanche 3 juin, sur Morlaix. Par le passé, la cité du... Lire la suite

    Par  Seb322
    INFO LOCALE, A CLASSER

A propos de l’auteur


Iti1801 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte