Magazine

La célébration du Nouvel An

Publié le 28 décembre 2010 par Podcastjournal @Podcast_Journal

Le premier jour d'un nouvel an est toujours spécial, quel que soit le calendrier en question.


Musée du Saint Sylvestre. Source: Wikipedia Musée du Saint Sylvestre. Source: Wikipedia Le Jour de l'an correspond au 1er janvier dans les calendriers grégorien, julien, universel et fixe; à la période entre le 20 janvier et le 18 février dans le calendrier chinois; au 1er mars dans le calendrier romain; au 14 mars (1 Chet) dans le calendrier Nanakshahi, un des calendriers sikh; au 21 mars (équinoxe de printemps) dans le calendrier persan zoroastrien; au 25 mars, jour de l'Annonciation, dans le calendrier adopté par l'Église jusqu'en 1563; au 19 juillet (lors de la crue du Nil) dans le calendrier égyptien antique; au 11 septembre dans le calendrier éthiopien; et au 22 septembre (1 vendémiaire), à l'Équinoxe automnal dans le calendrier républicain (révolutionnaire).

Le Nouvel An est une fête d'origine païenne qui vit le jour vers 46 avant notre ère, sous l'impulsion de Jules César. Celui-ci décida que le 1er janvier serait le Jour de l'an. Les Romains fêtaient le Nouvel An selon le calendrier julien, encore utilisé aujourd'hui par les églises orthodoxes serbe et russe. Les Romains dédiaient ce jour à Janus, dieu païen des portes et des commencements. Le mois de janvier doit son nom à Janus, qui avait deux visages : l'un vers l'avant, l'autre vers l'arrière.

En France, aux VIe et VIIe siècles, dans de nombreuses provinces, le Jour de l’an était célébré le 1er mars. Sous Charlemagne, l’année commençait à Noël. Du temps des rois capétiens, l’année débutait le jour de Pâques. En conséquence, les années étaient de longueur très variable. Cet usage fut quasi général aux XIIe et XIIIe siècles et même jusqu’au XVe dans certaines provinces. Les généalogistes des rois de France devaient donc jongler avec les dates en fonction des lieux pour raconter l’Histoire car auparavant le début de l’année variait selon les provinces : à Lyon, c’était le 25 décembre, à Vienne, le 25 mars…
L’édit de Charles IX mit tout le monde d’accord et en 1622, cette mesure fut généralisée par le Pape à l’ensemble du monde catholique, notamment pour simplifier le calendrier des fêtes religieuses.

Le réveillon de la Saint-Sylvestre ou le réveillon du Jour de l'an est une coutume occidentale qui consiste à fêter l'arrivée du nouvel an, en veillant jusqu'à minuit le soir du 31 décembre, dernier jour de l'année du calendrier grégorien.

Dans la plupart des pays, contrairement au réveillon de Noël qui se fait en famille, celui du Jour de l'an se fait généralement avec des amis. Au Japon, c'est l'inverse.

Tour du monde des coutumes et habitudes pour fêter le Nouvel An

Quelques citations de fin d'année (ajoutez les vôtres en commentaire)
ou dans le Forum des Fêtes
Autres articles avec des tags similaires
  • La célébration du Nouvel An Réveillon à la Brasserie du Café de Paris Monte-Carlo

  • La célébration du Nouvel An Réveillon au Salon Bellevue du Café de Paris Monte-Carlo

  • La célébration du Nouvel An 6 décembre: la fête de Saint-Nicolas

  • La célébration du Nouvel An MEILLEURS VOEUX 2010 ...

  • La célébration du Nouvel An Concert de Nouvel An à Vienne




Podcast Journal, le 28/12/2010

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Podcastjournal 108031 partages Voir son profil
Voir son blog