Magazine Asie

Mariage au Japon

Publié le 28 décembre 2010 par Kyoko
Mariage au Japon
Comme je vois que vous êtes nombreux à lire le billet "Les fiançailles au Japon", je vous propose comme suite logique le Mariage au Japon !!!!!!!
Il existait comme chez nous et au Japon, il y a quelques décennies les mariages arrangés. Ce sont les parents qui s'occupaient de marier leurs enfants !!!! Ce sont les ainés qui ont la priorité pour se marier car le mariage entraine des dépenses importantes. C'est pourquoi souvent les cadets restaient célibataires, le destin de la famille est plus important que celui de l'individu !!!!
Le fils premier né doit assuré la succession familiale pour perpétuer le culte des ancêtres.
C'est pour cette raison qu'avoir un fils est un devoir pour les couples. Il existe de ce fait la coutume d'adoption pour la continuité de la maisonnée était plus important que le lien de sang.
Mariage au Japon
Le concubinage était courant, on retrouve une loi sur le concubinage des hommes dans le code civile de Meiji (Isono, 1958). Elles étaient nécessaire en cas de stérilité de la femme légitime ou cette dernière n'enfantait que des filles. Le fils de la maitresse pouvait reprendre la maisonnée en devenant le chef de la famille.
Dans cette société la relation parents enfants est plus importante que la relation homme et femme. Les relation mère-fils et belle-mère et belle-fille représentent deux aspect du mariage japonais et, lorsqu'une jeune épouse entre dans la maison, les parents sont directement concernés parle mariage.
Désirer se marier par amour est considéré irrecevable et égoïste aux yeux de la famille.
Cependant le mariage par amour était admis mais il était considéré comme inférieur au niveau de la valeur à un mariage arrangé de façon officielle.
C’est pourquoi parfois les parents se débrouillaient pour faire coïncider les souhaits de leurs enfants avec les arrangements pris avec d’autres familles.
En fait, dans les campagnes le choix des jeunes gens était pris en considération pour leur mariage.
Il existait également différentes modalités de mariage par rapt (Nihon, 1979), le jeune homme emportant sur son dos la jeune fille. En cas de refus ultérieur de celle-ci, il devait la rendre à ses parents.
Si elle consentait, des médiateurs intervenaient pour mettre en forme le mariage. Malgré l'influence unificatrice de la législation de Meiji, ces coutumes ont survécu jusqu'après la guerre.
Mariage au Japon
Encore aujourd'hui se marier coûte cher !!! Les familles dépensent beaucoup pour la cérémonie, la réception et pour faire des présents à chaque convives comme le veut la tradition.
Les vêtements des mariés coûtent une fortune :pour la jeune mariée le shiro-muku (robe blanche) et le jeune marié le kimono traditionnel. Le mariage traditionnel est fait d’une cérémonie shintoïste dans un sanctuaire, on purifie les jeunes mariés, sans oublier une offrande aux kami (dieux), seule la famille proche assiste à ce cérémonial.
Le voyage de noce est une occasion rare de prendre un peu plus de vacances.
Mais les temps changent et la société de consommation et celle où le travail prime sur les traditions rattrape le japon et ses habitants, c’est pourquoi la conception du mariage évolue également…
Les jeunes couples font souvent coïncider mariage et vacances à l’étranger, en effet de nombreuses agences proposent un séjour en Europe ou en Australie avec la cérémonie de mariage à l’européenne. Ce qui permet de faire un mariage moins cher et surtout alléger au niveau de du cérémonial.
Bonne journée à tous !!!!!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kyoko 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte