Magazine Société

Pendant les fêtes la chasse aux enfants continue … pour la course aux chiffres de fin d'année

Publié le 02 janvier 2011 par Unpeudetao

En cette période de fêtes, certains risquent de voir leurs espoirs, sinon leurs vies, gâchés.

L’internat d’excellence de Marly le Roi (Yvelines) a été inauguré cet été par le Maire et le Président de la République.

Quelques mois après avoir y avoir été admise, Hadjila et sa famille viennent de recevoir une OQTF (Obligation de quitter le territoire français).

Nous reproduisons ci-après le texte de la pétition que nous vous invitons à signer sur le site de RESF.

Un comité de soutien se constitue ; indiquez-nous si vous désirez en faire partie. Nous comptons sur votre mobilisation.

Merci de rediffuser cette information

Michel Roux, président de la section
 Signer la pétition :
http://www.educationsansfrontieres.org/article33243.html

Hadjila doit pouvoir rester en France avec ses parents !

Qui est Hadjila ?

Elle est née en Algérie en 1997.

Son grand-père paternel est arrivé en région parisienne en 1959 (c’était avant l’indépendance de l’Algérie). Il y a construit sa vie ici et est devenu propriétaire d’un restaurant. Ayant l’âge de prendre sa retraite, il a cédé son entreprise à ses 4 garçons (dont le papa d’Hadjila). C’est dans le cadre de ce projet familial qu’Hadjila est venue en France avec ses parents.

Pour bien préparer cette venue elle a été scolarisée en Algérie dès le CP dans des structures suivant les programmes français ; c’est cela qui lui a permis de suivre dans de bonnes conditions ses études CM1, CM2 et 6ème à Houilles (78), là où la famille habite. Son sérieux, tant dans son travail que dans sa vie (elle était déléguée de sa classe l’année dernière) l’a amenée à suivre sa cinquième au collège Louis Lumière de Marly-le-Roi (internat d’excellence).

Que lui arrive-t-il ?

Ses parents ont fait les démarches nécessaires pour avoir le droit de séjourner en toute légalité dans notre pays. Ils viennent de recevoir un avis défavorable de la préfecture et une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français).

Comment accepter qu’Hadjila ne puisse pas finir ses études qu’elle a si bien commencées ? Comment accepter que l’Etat français l’expulse hors de France alors que ce même Etat a pris en charge sa formation à Marly ? Comment accepter que monsieur, propriétaire d’une partie du restaurant familial et possesseur d’une promesse d’embauche, soit considéré comme indésirable sur notre territoire ? Comment accepter que cette famille, parfaitement intégrée, soit rejetée, alors que tous les autres membres de cette même famille ont des titres de séjour ?

Avec le Réseau Éducation Sans Frontières, nous demandons à la préfecture des Yvelines de revenir sur ses conclusions, d’abroger les OQTF et de délivrer aux deux parents d’Hadjila des titres de séjour « Vie Privée et Familiale ».

Notre section a signé cette pétition le 28/12/2010.

Ligue des droits de l’Homme -
Section de Saint Germain en Laye et environs
Maison des associations
 78100 Saint Germain en Laye
http://saintgermainenlaye.ldh78.fr.eu.org/

***************************************

Réseau Education Sans Frontières :

http://www.educationsansfrontieres.org/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog