Magazine Politique

Horoscope 2011

Publié le 05 janvier 2011 par Xylophon

Je n'aime pas faire des prédictions mais rien ne changera sans doute dans le monde de 2011. On commemora les 10 ans du 9/11, les trains arriveront toujous en retard, les catastrophes naturelles viendront nous rappeller la fragilité de l'aventure humaine et certains autocentrés sur eux-mêmes continueront à manger des fraises en hiver...

Allez j'avoue, moi aussi, je suis pessimiste comme tous les français, puisque nous sommes champion du monde. Doit-on se blamer pour autant? Doit-on se culpabiliser d'être plus pessimiste que les afghans ou les irakiens qui vivent la guerre au quotidien?

Je ne le crois pas pour autant. Les afghans et les irakiens sont dans une situation tellememt complexe, que la situation ne peut que s'améliorer pour eux. Nous dont les parents sont nés pendant les 30 glorieuses, nous vivons une autre dynamique: celle du déclin.

Et ceux qui croient à la fin de l'histoire comme HEGEL ou FUKUYAMA n'ont pas compris que la démocratie n'aura jamais de finitude car elle demande une exigence de chaque jour et c'est je pense ce que les français revendiquent en exprimant une vision négative de l'avenir.

Le pessimisme n'est pas un état de fait mais un mouvement de mécontentement pour exiger de la société et du politique une envie d'aller mieux face à des faits et des chiffres qui chaque jour inquiètent. Il suffit de lire l'article de Louis Chauvel dans Le Monde pour appréhender le sentiment de déclassement que vivent de plus en plus de français. Sentiment de déclassement auquel s'ajoute le sentiment de vivre dans une France a deux vitesses, dont les inégalités sociales et territoriales sont de plus en plus prégnantes.

Et ce n'est pas après tout que certains gagent beaucoup d'argent qui me choque, mais comme Stephane Hessel c'est l'écart qui s'accroit entre ceux qui gagnent beaucoup et ceux qui n'ont plus de quoi vivre qui est préoccupant.

Mais 2011, sonnera sans doute comme l'avant bataille. Celle qui préfigure la stratégie de la déblacle avant 2012. Dans un an, les forces en présence seront sur le pied de guerre: il restera quatre mois pour sortir vainqueur de la course à la présidentielle.

Certains ont déjà commencé l'échauffement assez maladroitement comme Manuel Valls avec une sortie manquée sur les 35H00. Certains, y croient encore comme Segolène Royal, qui apparait de plus en plus comme la candidate qui meuble avant l'arrivée du vrai candidat. Strauss Kahn en rêve c'est sûr et ses atternoiements ne font plus douter personne.

Montebourg y croit et si le personnage n'ira sans doute pas très loin dans les futures primaires, le P.S aurait intérêt à se pencher sur ses idées qui redonneraient souffle à une nouvelle gauche. Mélanchon aussi y croit même si à l'image de Besancenot il apparait plutôt comme un candidat d'opposition que de gouvernement. Europe écologie tergiverse: Duflot, Joly, Hulot?

Le centre sera-je l'ai déjà dit la clé pour gagner: Bayrou devra regagner ses électeurs déçus d'un modem qui n'a pas su afficher une ligne politique claire. Morin, le solidaire devra si il veut revenir au gouvernement se trouver des alliés. Villepin avec sa République Solidaire incarne le courant gaulliste et pourrait rapidement gagner des électeurs de droite déçus par Sarkozy. Et puis il y a l'épouvantail Barloo qui en revenant à la tête d'un des plus vieux partis politiques de France-le Parti radical-a également une carte à jouer.

Evidemment il y aura Sarkozy, mais bon personnellement un quiquennat ce fut assez non? Et puis il y aura un Front National , forcement très haut.

On mangera donc cette année de la politique à toutes les sauces. Des scandales viendront peut être émailler ou interrompre des carrières et des destinés présidentielles.

Peut être ai-je déjà tout faux, peut-être que mon horoscope politique est déjà à l'heure où je vous parle obsolète.

Coté cinéma, si cette année Nathalie Portman n'a pas l'oscar, je rends mon tablier de cinéphile. Nommée dans pour le rôle de Nina dans "Black Swan" de Darren Aronofsky, la petite Mathilda de Léon, en a fait du chemin. Ce rôle lui offre enfin un personnage à sa mesure. Black Swan c'est le rêve d'une danseuse classique qui veut devenir le cygne de Piotr Ilitch Tchaïkovsky mais les obstacles pour devenir première au sein du prestigieux New York City Ballet sont nombreux.

Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce film mais ce film m'a laissé une impression étrange un peu comme Breaking the waves ou de Requiem for a Dream-qui m'avait physiquement donné la nausée.

C'est un film hors genre qui mèle suspense, tragédie et horreur. Nathalie Portman fait ici une vraie performance d'actrice jouant subtilement la jeune fille parfaite et démoniaque. La dureté du métier de danseuse, la gloire éphémère, les relations mères-fille, la manipulation sont autant de thèmes évoqués dans ce film opéra.

Meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

Commentaires Lien Texte


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Xylophon 165 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines