Magazine Autres sports

La Table Ronde 6VB: les wild cards de dimanche

Publié le 08 janvier 2011 par Sixverges
La Table Ronde 6VB: les wild cards de dimancheDeuxième partie de notre méga-table ronde, nous couvrons cette fois-ci les matches Ravens-Chiefs et Packers-Eagles. Pour ces excitants duels, nous vous offrons une panoplie d'experts: Nick T, Pick, JR, Stéphane Morneau, Patate 583 et Wallette! Enjoy!
-Baltimore à Kansas City-
Nick T.: Les Chiefs ont connu une saison de rêve mais celle-ci va prendre fin abruptement dès cette semaine. C’est clair que le KC est amélioré à tous les points de vue quand on compare à 2009 mais ce sera insuffisant contre les Ravens. Ceux-ci ont terminé la saison avec une fiche de 12-4 mais j’ai l’impression qu’ils auraient pu faire encore mieux. Je les ai trouvé underachievers lors de défaites contre Cincinnati et Atlanta et du jeu trop conservateur les a empêchés de battre les Pats à Foxboro. En plus, ils ont le don d’élever leur niveau de jeu une fois que les séries arrivent. Je ne gagerais probablement pas sur les Oiseaux Mauves contre les Pats ou les Steelers mais contre le KC, aucun problème. Ils devraient être en mesure d’enrayer le jeu de course adverse, forçant ainsi Matt Cassell à les battre. Celui-ci a connu une bonne saison mais Dwayne Bowe est son seul WR fiable et les Ravens sauront limiter les dégâts de ce côté. Des performances correctes de Joe Flacco et Ray Rice produiront suffisamment de points pour venir à bout des Chefs. Baltimore 28, KC 13
Pick: Les Ravens doivent être contents de pas se pogner contre les Colts dès la première ronde, eux qui sont dans un streak de 8 défaites consécutives contre Indy. Même Ed Reed l'avoue, surtout qu'une visite à Indy aurait été samedi plutôt que dimanche. Ainsi donc, ils ont la joie de se ramasser à Kansas City contre les surprenants Chiefs qui ont dominé la ligue cette saison au niveau de l'attaque au sol. Les Ravens se défendent bien contre la course (5e défensive de la ligue) et n'accordent pas beaucoup de points (3e de la ligue) mais ils sont plutôt vulnérables contre la passe. Avec un Matt Cassel complètement remis de son appendicite, les Chiefs attaqueront probablement par la voie des airs plus qu'à l'habitude. En plus, Reed a mal aux côtes, Haloti Ngata et Terrell Suggs joueront aussi blessés, Ray Lewis essaiera probablement de couvrir plus de terrain, ce qui ouvrira un peu plus la porte à Jamaal Charles, le RB le plus explosif de la ligue cette saison. Toutes les pièces sont en place pour que KC exploite cette défensive baltimorienne qui panse ses plaies. De leur côté, les Chiefs ont présentement deux joueurs sur la liste des blessés (Dwayne Bowe et Brian Waters) et ce n'est qu'une grippe qui sera sûrement guérie d'ici dimanche. On parle donc d'une équipe en parfaite santé qui joue à domicile où ils n'ont perdu qu'un seul match pas vraiment important (semaine 17) cette année. Les Ravens semblent faire l'unanimité partout dans la sphère NFL, donc j'y vais pour l'upset qui est aussi, avouons-le-moi, un choix sentimental. BAL 16 - KC 20.
JR: Peut être le match le plus intriguant du week end. Comment réagiront les jeunes Chiefs en séries ? Et surtout, comment réagiront-ils face à de l’opposition de haut niveau. La dernière fois que KC a affronté un club de calibre des séries, ils ont perdu 19-9 face aux Colts. C’était à la semaine 5!! Depuis, ils sont 7-5 contre les Arizona, Denver et Buffalo de ce monde. Bref, face à des Ravens expérimentés et sans grandes faiblesses, il est fort probable qu’ils se fassent planter solide. Mais je ne pense pas que c’est ce qui arrivera. Oui les jeunes Chiefs peuvent geler devant un enjeu trop grand pour eux, mais ils peuvent aussi profiter de leur jeunesse pour jouer sans peur, réussir quelques gros jeux des 2 côtés du ballon et embêter sérieusement Joe Flacco en qui je n’ai aucune confiance. Baltimore a l’équipe pour se rendre à Dallas en février, mais pour ça, il faudra que Flacco finisse par remplir ses promesses et fasse autre chose que des « checkdown pass » de 2 verges dans les moments importants. Malgré le # 5, ça va passer cette semaine pour les Ravens, mais les Chiefs vont être transportés par l’ambiance démente qui déferlera sur le Arrowhead Stadium et vont leur donner un match dont ils se souviendront. Ravens 23 Chiefs 21
Stéphane M: Pauvre Chiefs, de retour en séries et ils doivent se frotter à un adversaire redoutable. Qui plus est, toute la distraction autour du départ de Charlie Weis ne va pas aider le KC a remporté son premier match en série depuis l’invention du pain tranché. Blagues à part, les Ravens sont une bonne machine de football mais, cette saison, ils ont de la difficulté à complètement dominer leusr adversaires. Joe Flacco ne sait pas trop encore comment exploiter Anquan Boldin qui est plus un ‘slot’ receiver qu’un WR1 et Ray Rice n’est pas aussi dominant que prévu. L’offensive va quand même bien mais elle ne fait pas peur à personne, ce qui pourrait jouer à l’avantage des Chiefs. La défensive de Todd Haley est très surprenante cette saison et des joueurs comme Tamba Hali affectent le match directement sans pourtant faire la manchette. Hali va donner des maux de tête à Joe Flacco qui n’est pas le meilleur preneur de décisions et Brandon Flowers pourrait venir joueur les trouble fêtes dans la tertiaire. Les Ravens devraient pouvoir contrôler la course des Chiefs mais vont-t’ils pouvoir gérer les ‘checkdown’ de Cassel à Jamaal Charles et Tony Moeaki? Je risque d’être seul dans mon bateau ici mais je pense vraiment que KC peut gagner, surtout à la maison où ils sont 7-1 cette saison. Les Ravens ne seront pas dominants offensive alors Todd Haley pourra utiliser un plan de match conservateur et surtout, confortable pour Matt Cassel qui est limité mais efficace dans ce qu’il fait bien, soit de trouver Dwyane Bowe et de remettre le ballon à Charles et Jones de toutes les façons possibles. Ça ne sera pas un classique mais je m’attends à un ‘choke job’ des Ravens qui devront bouger quelques pions l’an prochain pour vraiment devenir une équipe d’élite. Chiefs 24, Ravens 20
Patate583: Je m'attends à un gros match entre ces deux équipes. Je crois que le gagnant de ce match sera l'équipe en mesure de battre les Pats plus tard en série. Les Ravens utilisent une stratégie simple, mais efficace: Un bon jeu de course jumelé à une défense solide. Ils sont 3e dans la ligue pour les points accordés et 10e pour les verges accordés. Ils sont d'autant plus excellents par la course avec la 5e défense de la ligue. Cette statistique est intéressante lorsqu'on s'aperçoit que les Chiefs ont accumulé en moyenne 164 verges par match, ce qui les place au premier rang de la ligue pour cette statistique. Le matchup clé de ce match sera donc la rush offense des Chiefs contre la rush defense des Ravens. Celui qui gagnera ce face à face gagnera sans aucun doute la rencontre. Chiefs 20 Ravens 24
Wallette: Au début de la saison, on voyait les Chiefs comme une équipe facile à battre. Par contre, l'équipe a vraiment bien repêché en 2010 et ça parait sur le terrain. Lorsque vous repêchez Eric Berry (S - Tennessee), Dexter McCluster (RB/WR/PR/KR - Ole Miss) et Javier Arenas (CB - Alabama) tous de la SEC, dans les 2 premières rondes, c'est signe que les dépisteurs font du très bon travail. Malgré tout ça, je vois mal le KC se rendre bien loin en série. Leur adversaire de première ronde sont les Ravens de Baltimore. Je ne me cacherai pas et vous le savez tous, les Black and Purple de Baltimore sont l'équipe que je vois au Super Bowl année après année. Ce que je trouve de décevant, c'est que malgré leur fiche de 12-4, les matchs que l'on a eu la chance de voir à la télévision sont: la défaite à Atlanta, la défaite à New England, la défaite contre Pittsburgh et la victoire en prolongation contre Houston. Je crois que les hommes de John Harbaugh seront en mesure de lever leur jeu d'un cran. J'espère voir un duo Flacco-Boldin plus productif cette semaine que lors des dernières semaine de l'année. Le duel entre la meilleur attaque au sol de la ligue (Kansas City) et l'une des meilleurs défensives contre le jeu au sol (Baltimore) risque de faire des étincelles. Je doutes encore des talents de passeur de Cassel et c'est tant mieux pour les moineaux, car leur tertiaire a eu de la difficulté toute l'année. Les Ravens devrait réussir à maîtriser les Chiefs à pas mal tous les points de vue. Victoire du Baltimore 24-10
La Table Ronde 6VB: les wild cards de dimanche
-Green Bay à Philadelphie-
Nick T.: quel duel excitant. L’attention sera largement portée vers Michael Vick et c’est bien mérité. Le #7 a connu une saison sensationnelle: il a complété 62.6% de ses passes pour 21 TD, 6 INT et un rating de 100.2. Son meilleur rating en carrière avant cette saison était de 81.6. Méchante amélioration. Bien des gens semblent d’avis que Vick a ralenti en raison d’une blessure au quadricep et d’une certaine fatigue mais j’en doute. Il s’est reposé la semaine dernière et je m’attends à ce qu’il soit top shape dimanche. Il est drôlement bien entouré à Philly, les Eagles étant dans le top 10 de toutes les catégories offensives importantes. Ils sont même 5e au niveau des verges au sol, ce qui est étonnant pour une équipe coachée par Andy Reid. C’est clair que les 676 v au sol de Vick y sont pour quelque chose mais le résultat est le même et les Eagles peuvent davantage contrôler le tempo du match qu’avant. Les Packers ne sont pas en reste côté offensif mais ils sont plus unidimensionnels en raison de l’absence de Ryan Grant qui les confine au 24e rang pour les verges au sol. Ça n’a pas trop paru au cours de la saison car Aaron Rodgers est en feu et qu’il dispose d’un arsenal de receveurs de passes très intéressant. Il se marquera donc pas mal de points dans ce match et selon moi la défensive du GB saura en faire juste un peu plus pour donner la victoire à l’équipe. Clay Matthews mettra de la pression et les autres secondeurs pourront contenir Vick s’il se sauve. Ce ne sera pas un duel défensif, Packers 37, Eagles 30
Pick: Maintenant que le gars le plus smatte de la ligue (Drew Brees) a gagné son Super Bowl, me semble que le deuxième gars le plus smatte de la ligue (Aaron Rodgers) pourrait avoir sa chance. Rodgers a dû dealer avec plusieurs blessures cette saison alors que l'attaque des Packers a perdu des gros joueurs dès le début de la saison en Ryan Grant et Jermichael Finley. Rodgers a lui-même été victime de deux commotions cérébrales mais il semble être revenu en pleine forme. Le jeu de course sera probablement encore une fois négligeable, donc Rodgers devra pitcher souvent. Les Eagles, de leur côté, peuvent profiter d'un jeu de course plus établi avec LeSean McCoy et Michael Vick. Vick a surpris tout le monde cette saison en jouant comme un king mais il semble avoir ralenti en fin de saison. Il est toujours capable d'en zipper une de 40 verges en courant mais il garde le ballon trop longtemps un peu trop souvent. Un vieux problème de l'époque de Ron Mexico qui n'est réapparu que dans les derniers matches. Anyway, ça devrait chier des points à la pelle malgré tout mais, en bout de ligne, l'équipe avec la meilleure défensive s'en sortira, probablement grâce à un jeu défensif en fin de match, genre une interception de Charles Woodson, l'homme des grandes occasions. GB 27 - PHI 24.
JR: Le plat de résistance du week end. J’aurais bien pris ce match comme finale de conférence, mais je ne serais pas surpris que le gagnant de cette rencontre y soit de toute façon. Les 2 équipes ont connu des fins de saison à l’opposé. Du côté des Eagles, la semaine dernière ne voulait plus rien dire et ressemblait presque à un bye week, plusieurs vétérans soignant des petits bobos ou se contentant de se délier les jambes face aux Cowboys. Un luxe que n’ont pas eu les Packers qui sont en mode séries depuis un mois. Avec les duos Mike Vick – DeSean Jackson et Aaron Rodgers – Greg Jennings, ce match pourrait être le festival du long jeu. On ne vous conseille pas de trop longs pipi-breaks, vous pourriez manquer 14 points le temps de le dire. L’avantage des Eagles au sol avec Vick et McCoy est évident, mais je pense qu’avec Brandon Jackson et surtout le polyvalent fullback John Kuhn, l’attaque terrestre de Green Bay peut être efficace dans les moments clés. Comme l’an dernier lors du shoot out dans le désert entre les Cards et le Pack, ça risque d’être un jeu défensif qui fasse la différence dans un festival offensif. Mais cette année, j’ai confiance en Clay Matthews et sa bande pour le réaliser. Packers 38 Eagles 34
Stéphane M: Du bonbon enrobé de vert. Deux des offensives les plus spectaculaires de la NFL s’affrontent pour le prochain chapitre de la rédemption de Michael Vick. Je jongle avec les options pour ce match et je vois mal comment ça pourrait être autre chose qu’un duel offensif. Les Eagles sont très ‘blitz heavy’ dans leur schémas défensifs, ce qui cause des pépins à Aaron Rodgers, mais les Packers trouvent toujours un moyen de contourner les blitz au retour de la demie pour faire des points sur des séquences courtes. On jette la course par la fenêtre du coté des Packers et Rodgers risque de jouer avec 4 receveurs sur le terrain 70% du match, ce qui ouvrira grandement le terrain et, au final, des joueurs comme Greg Jennings pourront profiter de l’espace pour influencer le score. Même son de cloches chez les Eagles qui vont tenter de contenir l’agression de Clay Mathews et BJ Raji en éviter de lancer le ballon vers Charles Woodson. Évidemment, les pieds de Vick seront la grande vedette de ce match et reste à voir s’il peut gagner ce match pour les siens. Oui, les armes autour de lui sont meilleures qu’à Atlanta à l’époque mais c’est encore une ligue axé sur le pouvoir des vedettes et Vick, par son jeu, est devenu le visage des Eagles. Un gros test pour les hommes d’Andy Reid et surtout, un spectacle qui promet. Cela étant dit, je préfère Vick cette saison à Rodgers ne serait-ce que pour la semaine de repos qu’il vient d’avoir et la polyvalence qui lui offre LeSean McCoy, le héros obscur des Eagles cette année. Ça promet ! Eagles 35, Packers 27
Patate583: Ce match est assez intriguant. J'avoue ne pas trop savoir trop quoi en penser. Les deux équipes semblent environ égales sur papier. La défense de Green Bay est plus forte, mais l'attaque de Philadelphie plus complète. Une chose est certaine: nous aurons droit à un bon spectacle de la part des deux quarts-arrières en présence. Vick et Rodgers ont chacun quelques petits problèmes de santé, mais je ne crois pas que ça va leur nuir. Vous allez voir beaucoup Aaron Rodgers puisque la défense des Aigles est puissante contre la course (5e) alors que le jeu de course des cheeseheads ne s'est jamais remis de la perte de Ryan Grant. Vous verrez également Clay Matthews en train de pourchasser Michael Vick et LeSean Mccoy pendant la totalité de la rencontre. Ces deux équipes s'équivalent énormément et le facteur qui les déterminera surement est Andy Reid. Il ira de quelques mauvais playcalls qui couteront le match à ses oiseaux. Eagles 28 Pack 31
Wallette: Même s'ils l'avaient voulu, les dirigeants de la NFL n'auraient pas été capable de faire un meilleur matchup. C'est grâce aux Packers et à Clay Matthews que les Eagles ont eu la chance de revoir le bon vieux Michael Vick des bonnes années. Si Kevin Kolb ne s'était pas blessé, qui sait si Vick aurait eu un impact aussi important cette saison. Du côté des Packers ce fut une relativement bonne saison, si l'on considère les blessures à des joueurs clé, tel que Aaron Rodgers. La défensive des cheeseheads est excellente, mais l'offensive des Eagles est beaucoup trop dominante. L'équipe est bien armée, Mike Vick en soit est une menace incroyable et avec Jackson, McCoy et Maclin, on parle d'une équipe qui peut se rendre facilement au Super Bowl. Victoire de la troupe de Andy Reid 33-27.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines