Magazine Asie

Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)

Publié le 11 janvier 2011 par Safran
Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)Ashok Kumar - c'est son nom de scène - naît en 1911 au Bengale dans une famille aisée. Ses deux frères, Kishore et Anoop, plus jeunes, lui emboîterons le pas dans les métiers du spectacle.
C'est par hasard qu'il commence sa vie d'acteur en 1936 en remplaçant un acteur licencié. Il travaille à l'époque dans le laboratoire des Bombay Talkies. C'est ainsi qu'il entame une carrière longue de 60 ans et de près de 300 films !D'abord connu grâce à quelques films avec Devika Rani (voir cet article), dont la forte personnalité lui fait d'ailleurs de l'ombre, il quitte les Bombay Talkies, crée les Studios Filmistan avec des collègues et s'impose avec d'autres actrices par son jeu naturel, très différent du jeu théâtral de l'époque.Il n'hésite pas à interpréter les anti-héros en 1943 dans Kismet qui est l'un des plus gros succès du box-office indien de cette époque. Puis viennent les années du film noir où il interprète criminels ou policiers avec le même sourire, une cigarette toujours à portée de main. La cigarette ne le quitte pas, même quand il joue un médecin à l'hôpital !A la fin des années 1960, il passe aux seconds rôles, de pères puis de grands-pères. Ce sont ces années qui lui apportèrent le plus de récompenses grâce à RakhiAfsanaGumrah et Aashirwad. Après s'être éloigné des plateaux à partir des années 1980, on le revoit comme présentateur à la télévision. Très aimé de la profession, qui le surnommait amicalement Dadamoni, il laisse le souvenir d'un acteur affable et dévoué à son métier qui fut la première star masculine indienne, avant l'indépendance de l'Inde.
Achhut Kanya (1936). Social

Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)

Ashok  Kumar et Devika Rani

Un film osé pour l'époque car il reprend le thème des castes sous forme d'une histoire d'amour entre un brahmane et une intouchable.
C'est le premier film d'Ashok Kumar, avec la belle Devika Rani à ses côtés.
Il a été réalisé par Franz Osten, un cinéaste allemand qui a tourné des films muets en Inde (Lights of Asia) dès 1929.
Je ne peux vous en dire plus, car nous n'avons pas vu ce film qui n'existe pas en DVD, à ma connaissance. Les Archives du cinéma indien s'en occuperont peut-être un jour, mais il est vrai que l'Inde a d'autres chats à fouetter !
Mahal (1949). Réincarnation
Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)
Ce film, qui est l'un des premiers films parlants à traiter de la réincarnation, est nimbé dans l'atmosphère surnaturelle d'une ancienne demeure, encore accentuée par la musique et la voix de Lata et la célèbre chanson Aayega Aanewala (je vous la passe samedi)
Madhubala, qui n'a que seize ans dans le film va alors devenir la coqueluche du public puis la star que l'on connaît.
Réalisateur : Kamal Amrohi
Héroïne : Madhubala
Héros : Ashok Kumar
Compositeur : Khemchand Prakash
Chanteurs : Lata, Zohrabai Ambalawali, Rajkumari

Howrah Bridge
(1958). Thriller

Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)

Ashok Kumar et Madhubala

Un homme arrive à Calcutta afin d'y enquêter sur le meurtre de son frère qui était en possession d'un bijou d'une grande valeur. Grâce à son conducteur de calèche, il s'insinue dans les bas-fonds de la ville et dans un cabaret où il rencontre une charmante jeune danseuse...
Dans ce policier, où l'intrigue s'avère un peu légère, on tombe sous le charme de Madhubala et de la musique d' O.P. Nayyar, toujours en adéquation avec l'histoire.
Réalisateur : Shakti SamantaHéroïne : Madhubala
Héros : Ashok Kumar (peut-être un peu âgé pour le rôle)
Compositeur : O.P. NayyarChanteuse : Asha
Notre avis : 3/5

Chalti Ka Naam Gaadi
(1958). Comédie, votre prochaine Filmiscopie !

Ciné-club : Ashok Kumar (1911-2001)

De g. à dr. : les 3 frères Kumar
Anoop, Ashok et Kishore

Trois frères, dont l'aîné déteste les femmes, tiennent un garage à Bombay. Un soir de pluie, une jolie jeune femme, tombée en panne, vient demander de l'aide. C'est le frère cadet qui va s'occuper de sa voiture.
Cette joyeuse comédie qui cache aussi une intrigue secondaire est l'occasion de voir jouer le couple formé par les populaires Kishore et Madhubala, qui ne sont pas encore mariés ensemble. Un classique de la comédie hindie aux accents de Feydeau.
Réalisateur : Satyen Bose
Héroïne : Madhubala
Héros : les 3 frères Kumar, Ashok, Anoop et Kishore
Compositeur : S.D. Burman
Chanteurs : Asha, Manna, Kishore
Notre avis : 3,5/5


Et aussi : Ek Hi Raasta (Social, B.R. Chopra, 1956), Kanoon (Justice, B.R. Chopra, 1960), Gumrah (Social, B.R. Chopra, 1963), Bandini (Amour, Bimal Roy, 1963), Aashirwad (Famille, Hrishikesh Mukherjee, 1968)...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte