Magazine Cuisine

Une révolution, sa révolution, enfin celle de Jamie...

Par Poclatelephage
Après un très bon départ la semaine dernière, les aventures de Jamie en Amérique se sont muées en une télé-réalité très lacrymale.
Une révolution, sa révolution, enfin celle de Jamie...
Jamie est donc parti en croisade aux Etats-Unis et plus particulièrement dans la petite ville de Huntington en Virginie Occidentale, où une grande partie de la population est obèse, pour sauver les américains d'eux-mêmes.
La semaine dernière, il prenait les choses en main dans les cantines scolaires, ce qui après une grande résistance des cantinières revêches mais bien coiffées a quasiment réussi.
Pour la suite de son combat, il décide donc de s'attaquer aux lycéens. Il découvre que dans l'usine à manger qu'est la cantine de la grande école locale, les gamins se nourrissent aussi mal que les bambins et ingurgitent frites, pizzas, ou hamburgers au poulet en délaissant le pourtant utile bar à salades. De plus, les lycéens ne semblent pas hyper réceptifs à son message qui consiste à les inciter à arrêter les frites pour leur préférer de la laitue. Du coup, le cuisinier anglais décide de s'appuyer sur des ambassadeurs pour porter sa bonne parole dans les classes mais attendez, ça me rappelle un truc tout ça, un cuisinier, un lycée, les ambassadeurs...je le savais, Jamie a tout pompé sur Cyril Lignac qui avait fait exactement la même démarche, voilà un ou deux ans sur M6. Bref, Jamie initie les gamins brièvement à la cuisine et décide, mais c'est dingue ça, comme Cyril Lignac à nouveau, les cours de cuisine, et l'idée d'inviter des gosses peu rompus aux techniques culinaires, à concocter un menu pour des pontes locaux, afin de lever des fonds pour financer sa « révolution ». Je me demande si Cyril Lignac ne devrait pas faire quelque chose contre ce plagiat manifeste, non ?
Le problème de santé publique posé par l'obésité aux Etats-Unis étant assez terrible, les apprentis cuisiniers sont invités à témoigner sur ce qu'il les a amenés à participer à l'aventure et dans une séquence très glauque et lacrymale, une gamine de 15 ans qui pèse plus de 150 kg explique que son espérance de vie est limitée à 7 ans par son poids.
Dans le deuxième épisode, Super Jamie doit combattre le super vilain de son aventure américaine. Il s'agit d'un animateur de radio particulièrement virulent qui reproche à notre cuisinier favori d'être venu là pour apprendre à vivre à ses compatriotes et faire sa publicité au passage. Jamie parie donc avec lui qu'il initiera 1000 personnes à la cuisine en une semaine dans sa bonne ville et je vous passe le suspense vain, ça fonctionne et il rallie même à sa cause son ennemi sensible au fait qu'il existe maintenant des cercueils géants pour les obèses.
Je plaisantais évidemment pour le sens dans lequel s'est effectué le plagiait manifeste. Cyril Lignac pompe tout à Jamie depuis l'émission qui l'a révélée au grand public, mais n'a malheureusement pas le charisme de la star anglaise des fourneaux.
La semaine prochaine, on se demande ce que Jamie va accomplir de plus, puisqu'il a déjà convaincu le gouverneur de l'Etat de l'intérêt de sa démarche. Rencontrera-t-il le président américain ou Oprah ?
Avec tout ça, j'ai loupé « Doc Martin ».

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte