Magazine

Christian Jacob s’interroge sur “la pertinence de l’embauche à vie des fonctionnaires”

Publié le 11 janvier 2011 par Veille-Education

Le 7 janvier, Acteurs Publics diffuse des déclarations du président du groupe UMP à l’Assemblée Nationale, Christian Jacob, estimant notamment qu’il ne faut pas s’interdire de « réfléchir à la pertinence de l’embauche à vie des fonctionnaires ». A la place, Christian Jacob propose d’envisager « des contrats d’objectifs sur cinq ou dix ans ». Que deviennent les garanties de neutralité et d’indépendance des agents publics dans l’exercice de leurs fonctions ? Les médias ont été nombreux à évoquer ces déclarations : Libération, le Nouvel Observateur qui écrit « Christian Jacob joue la menace contre les fonctionnaires », Europe 1 qui fait état également de la réaction des organisations syndicales, L’Express… Même si, également sur Europe 1, le secrétaire d’Etat chargé de la Fonction Publique, Georges Tron, a exprimé son désaccord avec Christian Jacob et affirmé l’attachement du gouvernement au statut de la Fonction Publique, une telle déclaration est-elle crédible ? La loi n° 2009-972 d’août 2009 dite « relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique » a finalement abouti, entre autres, au Décret n° 2010-1402 de novembre 2010 « relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires de l’Etat ». Il s’agit bien de faire évoluer la Fonction Publique vers le type de régime que défend Christian Jacob. L’occasion de rappeler que le délai du recours contentieux contre ce décret expire dans une dizaine de jours, et que la loi n° 2009-972 n’a pas été déférée par la « gauche » au Conseil Constitutionnel. Le 7 janvier également, Le Cri du Contribuable emploie le titre : « Fadela Amara recasée à 8000 euros par mois ». Mais est-ce la seule dimension du problème, voire même la principale ? En réalité, l’actuelle politique gouvernementale démolit les bases mêmes de l’apparence d’indépendance et d’impartialité des administrations que les citoyens peuvent légitimement exiger. Ce qui paraît autrement plus grave.

Lire la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veille-Education 270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte