Magazine

Le « parler mal » de Sarkozy, stratégie ou inculture ?

Publié le 11 janvier 2011 par Veille-Education

" Parler popu " pour paraître proche du peuple n'est pas toujours une stratégie payante : avis d'experts et témoignages d'élus locaux.
En ce 15e anniversaire de la mort de François Mitterrand, le débat sur la manière de s'exprimer de l'actuel président de la République ne pouvait échapper à la comparaison.

C'est sa fille, Mazarine Pingeot, qui y revient : " Il y a une forme d'abaissement de la fonction [...] de démagogie, de populisme, qui est insupportable. Je n'ai jamais entendu mon père dire une grossièreté ", raconte-t-elle dans Le Parisien : " Quand on est Président, le minimum, c'est quand même de bien parler, d'éviter les fautes de grammaire. "

Nicolas Sarkozy parlerait mal. " Aussi mal que Georges Marchais ", estime le linguiste Jean Véronis dans Libération paru jeudi. Les commentaires sur les tournures relâchées du chef de l'Etat, le premier à avoir gratifié un concitoyen d'un retentissant " Casse toi pov'con ", ne sont pas nouveaux.

Pour Chatel, Nicolas Sarkozy refuse " un style amphigourique "
Lire la suite

Cette entrée a été publiée dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) Démagogie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Veille-Education 270 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte