Magazine Journal intime

La Louisiane

Par Astrid On The Road
La LouisianeCertains de vous le savent déjà, ma petite famille et moi vivons nos derniers mois au Mexique et comptons nous installer en Louisiane pour quelques années. Le programme CODOFIL a pour but de promouvoir la langue française en Louisiane et recrute chaque année une trentaine de professeurs de FLE; c'est donc tout naturellement que j'ai envoyé ma candidature. Fin février, je saurai si je fais partie des candidats retenus et si c'est le cas, j'aurai un entretien courant mars (ou avril, je ne sais plus trop!) suite auquel je saurai si je poserai mes valises en Louisiane l'an prochain.Points positifs:
1) le programme aide tous les membres de la famille à obtenir un visa donc, si j'ai le job, Gil mon mari (qui est mexicain) pourra chercher un travail sans problèmes et comme une partie de sa famille vit là-bas, il pourrait travailler pour eux (ils ont une entreprise de construction, je crois). 2) le boulot est bien payé (ce qui me changerait de mes maigres pesos mexicains ...) et quand on a une famille à nourrir c'est un facteur à prendre en compte!Point négatif:
1) le programme est une grosse blague et le boulot pas très intéressant.Mon amie Sandrine Blanvilin a travaillé pour le CODOFIL pendant trois ans. Elle raconte ses aventures "made in bayou" dans le webzine Écho des Plumes dirigé par Vincent Odéon. Sa première chronique est parue dans le troisième numéro du magazine (p10-11) et raconte son arrivée dans le bayou. Même si elle m'a maintes fois prévenue, j'avoue que lire ces lignes est assez déprimant ... mais je préfère encore m'enterrer dans les marécages du dernier état des USA plutôt que de continuer à vivre près de la ville la plus dangereuse du Mexique et du monde et de risquer de recevoir une balle dans les fesses à chaque fois que je sors. Ce n'est pas l'idéal mais j'espère sincèrement que ça marchera car il n'y a pas beaucoup de bonnes opportunités dans le FLE! Les demandes les plus importantes sont pour la Chine, l'Irak et l'Afghanistan (non merci) et les écoles de langues en Europe paient une misère. Quant à la France ... elle ne reconnait pas les profs de FLE comme de vrais profs car il n'y a pas de CAPES donc c'est vite vu ...Et puis, ça me ferait une autre expérience à l'étranger donc d'autres aventures à raconter! J'adore découvrir d'autres horizons, mélanger la routine à l'inconnu; c'est comme ça que je me sens vivre! J'ai de la chance que Gil ne veuille pas rester à Chihuahua qui est pourtant sa ville. C'est devenu trop dangereux depuis deux ans. Les meurtres, les enlèvements, les fusillades, etc. Tout le monde à Chihuahua connait quelqu'un qui a été kidnappé, torturé et/ou tué. Ça fait froid dans le dos et il y en a vraiment marre de vivre comme ça donc on s'en va.On ne sait pas où mais on s'en va!C'est pour ça que ce serait bien que j'aie ce foutu poste en Louisiane!Je vous tiendrai au courant de la suite des événements. En attendant, je vous invite à retrouver chaque mois les chroniques de Sandrine sur sa vie de prof de FLE en Louisiane! Bonne lecture et bon voyage!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Astrid On The Road 273 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte