Magazine Santé

vente en ligne de médicaments : Vers un monopole des pharmaciens?

Publié le 18 janvier 2011 par Damienamselem

séance de questions au sénat
[screenshot - public senat > L'intervention du sénateur Gilbert Barbier interpellant Nora Berra]

Le 12 janvier dernier, les Questions Cribles du Sénat ont porté sur le trafic de médicaments…L'affaire est en effet suffisamment inquiétante pour franchir le seuil de la vénérable enceinte, D'après la page de Public Sénat consacrée à la question 50% des médicaments vendus sur le Net seraient contrefaits. Ils auraient été 6,9 millions toujours selon Public Sénat  à acheter pour 1 milliard d'euros de médicaments frelatés.

La faute au non-remboursement…

Si les chiffres peuvent être discutés, force est cependant de constater que le phénomène est en pleine progression… Ces « nouvelles pratiques » sont bien sûr à mettre en relation directe avec la pénétration d'internet dans les habitudes des Français, mais aussi ne l'oublions pas avec la politique de déremboursement / Non-rémboursement des médicaments : il est en effet avéré que ce qui a jusqu'ici protégé la France des contrefaçons médicamenteuses (je parle de tous les médicaments disposant d'une Autorisation de mise sur la marché) : c'est la prise en charge de ces même médicaments articulée sur l'assurance maladie d'une part et sur les assurances complémentaires santé de l'autre. Dès lors qu'un médicament est remboursé, il y a beaucoup moins d'intérêt à prendre le risque d'acheter des contrefaçons… Espérons que les parlementaires  ne l'oublieront pas.

Pour la question de savoir qui doit être autorisé à vendre en ligne ces médicaments qui tient bien sûr à coeur aux pharmaciens – gagne pain oblige. Je suis pour quant à moi, le principe de pharmacies en ligne adossées à des pharmacies réelles, mais qu'en ira-t-il si le régime de prise de participations dans officines est modifié et qu'on voit apparaître des “monstres” comme Alliance Boots?

D'autre part et je le répète encore, quoi qu'on puisse penser d'un “monopole” des pharmacies sur la vente en ligne, cela ne suffira pas de toute façon à résoudre le problème : dés lors que les médicaments ne bénéficient pas d'une prise en charge, la tentation sera forte pour les consommateur de les acheter à des « prix cassés » via un circuit alternatif sur le web ou ailleurs.

http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/e-pharmacies-question-senat-66844

à lire aussi ailleurs >

Une série d'articles sur les stratégies de référencement des mutuelles et assurances, on apprend que les acteurs traditionnels (portails des mutuelles et sociétés d'assurances) continuent de concurrencer les comparateurs d'assurances en termes visibilité et de nombre de visites.

http://actumut.20minutes-blogs.fr/archive/2011/01/17/barometre-e-assurance-de-novedia-suite-les-arcanes-du-refere.html


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Damienamselem 53 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine