Magazine

Le nouveau bolide des gendarmes vauclusiens

Publié le 18 janvier 2011 par Tripuniforme

le-nouveau-bolide-des-gendarmes-du-vaucluse..jpg

Les gendarmes vauclusiens devraient bientôt recevoir la nouvelle Renault Mégane RS, promise aux brigades rapides d’intervention. Un monstre de puissance et de technologie.

Privés de leur Subaru Impreza depuis près d’un an , les pilotes hors pair de la BRI d’Orange seraient donc parmi les premiers de France à posséder ce petit bolide.Les deux pilotes orangeois et leur copilote sont déjà partis en formation au Mans qui dispose de deux modèles d’essai.

Plus de 255 km/h !

Pour répondre au cahier des charges de la gendarmerie, le constructeur a dû effectuer quelques modifications.

Le quatre cylindres 2.0 turbo a été “libéré” et poussé à 265 chevaux contre 250 à l’origine. Cette véritable voiture de course pointe désormais à 255 km/h ! Soit 19 km/h de plus que la version de base. Elle est aussi capable de passer de 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes et demie. Proprement époustouflante !

Des peintures de guerre

Question couleur, la gendarmerie s’apprête à changer son fusil d’épaule. Fini les bandes blanches, place désormais au jaune fluo, jugé plus visible de jour. Une bande réfléchissante sera conservée pour la nuit. Et c’est la Mégane RS qui va même essuyer les plâtres avec ses peintures de guerre “flashy” ! Mais le dessin n’a pas encore été arrêté. Par souci d’économie, le véhicule de la BRI conservera, toutefois, la teinte bleue de Renault sport.

Gyro à LED, feux dans les pare-chocs et “Suivez-moi”

Ce bijou de technologie brillera de mille feux de jour comme de nuit. Impossible de rater sa rampe de gyrophares à LED. Les pare-chocs seront aussi équipés de feux de pénétration utilisant la même technique. Reprenant enfin l’exemple américain, la RS sera équipée d’un panneau à message variable avec le fameux “Suivez-moi”, diffusés en différentes langues. Il sera positionné derrière le pare-brise arrière de la voiture.

Un châssis “cup”

Grâce à ce châssis très ferme et plus bas « pour tenir dans les virages », explique le capitaine Sébastien Dargelas, patron de l’escadron départemental de sécurité routière vauclusien, la Mégane RS des gendarmes s’avère redoutable d’efficacité. Même si le magazine Auto Plus prévient contre les excès d’optimisme sur sol humide.

Un terminal électronique embarqué pour accéder au fichier

Comme la Subaru, la Mégane RS sera équipée du terminal électronique permettant d’effectuer des recherches sur le fichier de la gendarmerie depuis la voiture. À terme, les gendarmes pourront même verbaliser depuis le bord de la route, grâce au PV électronique !

Pas de “Lapi” ou de caméras mais à peine 1400kg

De l’informatique embarquée certes, mais pas de caméras de vidéosurveillance extérieure ou de lecture automatique des plaques d’immatriculation (Lapi). La priorité a été donnée à la vitesse, il ne fallait pas pénaliser les performances du véhicule, qui gagne même 22 kg comparé au modèle de série. La RS des BRI pèsera 1400 kg !

Coût et entretien plus faibles

Non équipée, une Mégane RS affiche un prix de 21000€ au constructeur. L’entretien coûte, par ailleurs, moins cher que celui de la Subaru Impreza et les délais pour les pièces de rechange seraient très intéressants. Sans oublier une consommation inférieure, des prestations à des coûts défiants toute concurrence et une fiabilité encourageante.

par la rédaction du DL le 13/01/2011

source :

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2011/01/12/le-nouveau-...

* * * * *

commentaire de Lamigeo :

On n'arrête pas le progrès ! Qui se souviens des R21 Turbo, Renault de la gendarmerie il y a plus de 20 ans environ ? à voir ici :


http://www.linternaute.com/auto/magazine/photo/les-voitur...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tripuniforme 1631 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte