Magazine Société

L'action démocratique vue par le FN...

Publié le 18 janvier 2011 par Philippejandrok

Madame Marine Le Pen a été élue en grande pompe au XIVe congrès du Front National à Tours à la succession de son père Monsieur Jean-Marie Le Pen, à la tête du Front National, samedi soir, le 16 janvier 2011.

Est-il besoin de parler d’elle ou de son père qui n’ont de cesse de vanter les valeurs de la France, qui sont des valeurs d’honnêteté et de travail, de famille, des valeurs d’honneur et de mérite… en fait, les mêmes valeurs que vantaient jadis Adolf Hitler et Benito Mussolini pour le bien du peuple.

Avec de tels discours, on a du mal à croire que les membres actifs de ce parti politique utilisent parfois, ou peut-être souvent, des méthodes de voyous qui sont en totale contradiction avec le discours policé de ses dirigeants.

J’en veux pour exemple la mésaventure survenue à l’encontre de Michaël Szames, journaliste à France24, qui a vraisemblablement commis trois crimes :

 - le premier : se rendre au XIV congrès du FN sans y être directement invité.

- Le second : être un « journaliste de merde »

- le troisième : être juif

Lors du congrès, Michaël Szames avait en effet demandé une interview au président sortant qui lui avait donné son accord, mais le service d’ordre du Front National, soit huit gardes du corps de Monsieur le Pen se sont chargés de lui expliquer leur façon de voir la dite interview :

-  "Journaliste de merde" "On va te casser tes dents"

Belle entrée en matière, puis, déclare Michaël Szames :

-  "Ils m’ont pris mon téléphone portable et m’ont demandé d’effacer les photos que j’avais prises et qui n’avaient d’ailleurs aucun caractère journalistique" "Ils m’ont volé ma carte de presse, ont cassé ma montre devant moi, voilà ce qu’il reste de ma montre" déclare-t-il sur la vidéo présente sur le site de France 24, en affichant un bracelet en métal pendouillant entre ses doigts.

Il déclare qu’en dehors des insultes racistes, il s’est littéralement fait passer à tabac par les huit hommes en question, coups de pieds dans le dos, dans le ventre, là ou cela ne se voit pas. Finalement relâché par son « gang des barbares », Michaël Szames a été trouver des policiers en faction à l’extérieur du palais des Congrès de Tours qui lui ont simplement répondu qu’ils étaient impuissants face à de tels actes car :

- « Le service d’ordre du FN règne en maître ici à Tours ».

En dehors de l’action et du comportement lamentable de ces hommes face à un journaliste, huit hommes contre un seul, on comprend bien les valeurs du FN à présent, nous sommes en droit de nous interroger sur les points suivants :

-   Si un « sévice » d’ordre se conduit ainsi envers un journaliste, quelle serait la réaction des sympathisants FN ou de l’autorité FN face à d’éventuels opposants pacifiques, si ce parti politique venait à être élu à la Présidence de la République ? Il semble qu’il y ait une totale dichotomie entre la théorie, la façade politique et les actions réelles des membres et sympathisants du FN.

Second point qui a son importance, le rôle de la police dans cette affaire.

La police est sensée représenter l’autorité de l’état sur tout le territoire, j’ignorais que la palais des Congrès de Tours était une zone de non droit où les membres du FN ont justement tous les droits, et peut-être même le droit de vie ou de mort sur des « ennemis » du parti sur « ses terres ». Il est absolument lamentable de constater à quel point la Police Française manque ici à son devoir principal, défendre le citoyen.

Ce qui m’inquiète dans cette histoire, c’est la montée d’un parti au combien perturbateur qui surfe sur des peurs pour faire croire à un éventuel changement en dissimulant ses véritables intentions. La gravité de cette action tendrait à nous prouver que les valeurs du FN ne sont pas tout à fait les mêmes que celles que nous souhaitons défendre dans une démocratie.

À présent, l’autre question que l’on est en droit de se poser est la suivante :

- Souhaite-t-on permettre l’accession au pouvoir d’un parti qui risque d’avoir des comportements anti-démocratiques face à des personnes opposantes, de couleur, ou de religion différente ? est-on capable d’accepter des méthodes douteuses qui n’ont pas leur place au sein d’une démocratie ? Le FN ne faisant pour le moment pas l’unanimité au sein de la population Française, doit-on envisager de sa part une chasse aux sorcières dans le cas d’une élection ?

Pour mémoire, Adolf Hitler a été élu au suffrage universel en Allemagne, nous ne devons jamais oublier l’histoire, car c’est la même démocratie qui a permis à cet homme de gravir les marches du pouvoir et de faire ce qu’il a fait.

Nous vivons une époque formidable…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippejandrok 3415 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine