Magazine High tech

Microsoft Messenger 8.0: Pas de quoi jubiler

Publié le 18 janvier 2011 par Mac Québec

Microsoft Messenger 8.0: Pas de quoi jubilerLes relations d’affaires entre Apple et Microsoft sont dans une catégorie à part. De principal fournisseur de logiciel, Microsoft abandonne Apple puis investit dans la compagnie. Microsoft décide de ne plus soutenir les logiciels Mac puis se ravise en sortant Office puis Messager. Il a laissé tomber Mac avec son Microsoft Player mais offre Flip to Mac. On dirait un tango.

MSN Messenger 8 Mac est disponible. Pour ce qui est des nouveautés, on retiendra l’arrivée de la vidéoconférence. Toutefois, on déchante rapidement. La qualité audio est à la limite du supportable avec des décalages, microcoupures et grésillements omniprésents. Pour ce qui est de la vidéo, il est impossible d’afficher la webcam uniquement. L’image est totalement déformée en miniature comme en plein écran. Au final, la qualité de l’ensemble est médiocre.

L’interface est vieillotte. Messager est facile d’utilisation, mais Microsoft n’a pour l’instant pas consenti à effectuer de changement. Growl a été manifestement oublié, on retrouve le système de notification de la version 7. Il est actuellement impossible de sélectionner un avatar ou encore pire d’envoyer un fichier !

Microsoft Messenger 8.0: Pas de quoi jubiler

Microsoft Messenger 2011 - On mise sur les PC et non le Mac

L’utilisation demeure simple. Microsoft n’a pas mis beaucoup d’effort non plus. La même interface, les mêmes limitations lorsqu’on fait face à un coupe-feu moindrement efficace et une instabilité à rendre les plus calme assez grincheux. À mon avis, messager reste un gadget dépassé, mais encore facile à utiliser. Regardez ailleurs s’il y a meilleur sinon contentez-vous-en !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mac Québec 2608 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine