Magazine Société

Sur le bord de la rivière Complaisance, je me suis assis et j’ai pleuré…

Publié le 18 janvier 2011 par Tingitingi @Tingitingi
Dehors, c’est l’état d’urgence et le couvre-feu. Des coups de feu retentissent au loin… La révolte du petit peuple a enfin eu raison de la dictature la plus brutale, de l’état policier le plus sombre et le plus arbitraire. Les balles, les tabassages, les exactions de tous genres n’ont guère Lire la suite sur le blog de l'auteur

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tingitingi 74 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine