Magazine Info Locale

CHAMP DE FOIRE ET TNT : la fièvre dU JEUDI soir

Publié le 18 janvier 2011 par Bordeaux7
CHAMP DE FOIRE ET TNT : la fièvre dU JEUDI soirNotre sélection théâtrale de la semaine s’attache à deux créations «made in» 33. La première est une reprise mais sans redondance du «Casteljaloux» présenté à la Base sous marine en novembre dernier. Pour la première version, le metteur en scène Laurent Laffargue investissait seul la scène dans cette chronique de la bourgade lot-et-garonnaise au milieu des années 80. Cette fois, le directeur de la compagnie du Soleil Bleu passe le flambeau à dix comédiens qui s’emparent tour à tour des personnages nés de l’imagination de Laffargue. Si la Renault 12 se montre ici plus en retrait que lors de la 1ère version, le texte a été légèrement étoffé et la mise en scène radicalement modifiée. Excellent dans tous ses rôles, Laurent Laffargue devait forcer le trait pour différencier les habitants de «Castel» et ses fameux thermes. Le jeu gagne donc ici en subtilité dans cette fresque régie par l’argent, l’amour, la religion et l’alcool. Demain à 20h30 au champ de foire de Saint-André-de-Cubzac, 12-20€. Locations : 05 57 43 64 80
L’autre pièce qui attire l’attention c’est «Fever» l’adaptation du roman du même nom de Leslie Kaplan. En compagnonnage depuis plusieurs années avec l’auteur, la compagnie Acteurs du monde a choisi ce texte qui fait croiser écriture fictionnelle et documentaire. L’histoire se révèle assez tragique : deux lycéens décident de tuer une femme dans la rue au hasard. Un crime sans mobile qui les empêcherait de se faire prendre... «Outre l’installation sonore «Depuis maintenant» (série de 5 ouvrages de Kaplan dont «Fever») déployée dans le bar du TNT, la pièce fait référence à la question de responsabilité chez les adolescents via ses évocations du procès de Papon notamment», indique ainsi Marie-Christine Aury, une des comédiennes. Pour cette création tout public, la troupe bordelaise a réalisé des lectures dans des lycées locaux et abordé avec les élèves une réflexion sur la notion de liberté. La violence sera plus psychologique que physique. On retrouvera la compagnie avec un texte de Kaplan lors de l’inauguration des archives départementales. Robin Renucci serait de la partie. Complet demain à 20h30 puis jeudi et vendredi au TNT Manufacture de Chaussures, 8-13€•

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bordeaux7 3734 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine