Magazine Autres sports

Ganaderos francais au club taurin joseph peyre

Publié le 23 janvier 2011 par Jeanmi64

Vendredi, à la bodega de Meillon, le Club Taurin Joseph Peyré recevait 2 ganaderos français, installés dans le Gers, Jean-Louis Daré, ganaderia de l’Astarac et ganaderia Camino de Santiago et Jérôme Bonnet, ganaderia du Lartet. La soirée était animée par Miguel Darrieumerlou.

P1050528

        (Jérôme Bonnet, Miguel Darrieumerlou, Jean-Louis Darré)

Les 2 ont captivé l’assistance, car parler de corrida du côté des éleveurs est une chose trop rare.

Les 2 éleveurs ont témoigné à la fois de leur passion, qui les a amené a créer et faire vivre ces ganaderias, mais aussi de leurs doutes sur certains points de la science parfois inexacte de cet élevage et inquiétudes sur le marché des toros.

Jean Louis Darré, qui fut aussi le valet d’ épée du torero Michel Lagravère, a fondé l’ Astarac avec du bétail de Jean Riboulet et un semental d’ origine Pedrajas, alors que Paul et Jérôme Bonnet partait de bêtes de Sepulveda, puis par la suite de Cebada Gago.

Mais élever des toros bravos est une passion, certes, mais il faut aussi en vendre ! Et c’est pour cette raison que pour adoucir leurs produits ils se tournent vers des sementals du Marquis de Domecq, avec pour Jean-Louis Darré la création du fer de Santiago de Camino.

Jérôme Bonnet donne le temps au temps pour avoir des toros dignes de novilladas piquées ou de corridas et pour le moment préfère valoriser son élevage en ne fouirnissant que des novilladas non piquées. Jean-Louis Darré qui lui a déjà été au stade de la corrida, dit avec une certaine amertume qu’ il ne comprend pas les organisateurs français de ne pas plus se tourner vers nos ganaderos pour alimenter leurs cartels. Heureusement que notre Sud-Ouest est privilégié par le nombre de novilladas non piquées qui pêrmettent de cotinuer. Il rappelle d’ailleurs que pour fournir une année un lot complet de toros pour une corrida, il faut nourrir 100 bêtes (vaches, veaux, novillos…).

Beaucoup de questions ont fusé, notamment une sur les fameuses fundas: les 2 sont contre les manipulations plus nombreuses que cela amène à pratiquer sur les bêtes, Jean-Louis Darré précisant même que les toros se souvenaient de la domination qu’ ils devaient subir à la pose et à l’ enlèvement. Les toros ont une excellente mémoire !

P1050534
P1050535

Les 2 ganaderos recevant à l’ issue de leurs prestations de magnums de Jurançon, étiquettés à leurs fers !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanmi64 74472 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines