Magazine Football

Man Utd 5 - 0 Birmingham

Publié le 23 janvier 2011 par Dlem

United a explosé les Blues de Birmingham, grâce à un nouveau triplé de Berbatov, et conforte sa place de leader de la Premier League.

utd_birmingham_5_0_copie
Je vous disais dans ma preview que tout opposait ces deux formations, j'avais raison. Je vous confiais mes craintes par rapport au match aller ou à la forme moyenne de notre équipe, j'avais tort. Fergie nous rappelait que ces confrontations accouchaient traditionnellement de peu de buts, mais qu'il était temps d'enclencher la troisième, il avait raison. Foster retourne chez lui avec cinq buts dans son slip, heureusement pour lui que la défaite ne l'affecte pas, mais pour nous montrer ce que nous avons raté en le vendant, il faudra repasser. Et pourtant, la note aurait pu être plus salée, tant United était supérieur à ces blues que McLeish qualifiera après le match d'amateurs.

L'équipe alignée était plus ou moins attendue, la seule réelle interrogation concernait l'élu au poste d'arrière droit, suite à la suspension de Rafael, et c'est ce brave John O'Shea qui fut choisi. L'absence inattendue de Ferdinand laissait une nouvelle opportunité à Smalling de prouver sa valeur. A part ça, Van der Sar, Vidic et Evra tenaient leur place. Nani et Giggs étaient bien présents sur leurs flancs respectifs, séparés par Carrick et Anderson. En attaque, le binôme Rooney-Berbatov était une fois de plus reconduit. Venus pour défendre comme beaucoup de visiteurs à Old Trafford, le 4-5-1 opposé au 4-4-2 de Fergie a vite volé en éclats. Car dès la deuxième minute de jeu, suite à un corner forcé par Nani, Giggs se chargeait de le tirer au premier poteau, O'Shea justifiait sa présence en prolongeant de la tête pour un Berbatov bien libre à bout portant qui n'avait plus qu'à pousser le cuir dans le but, de la tête également. 1-0.

Et quelques instants plus tard, on croit déjà au break lorsque Foster dégage comme une quiche sur Berbatov, le rebond trouve la tête de Rooney qui isole le bulgare mais notre ancien gardien rattrapa son erreur en stoppant le tir du meilleur buteur de la PL. C'est un match à sens unique, on se croit revenu à la belle époque. United campe dans le camp, voire le rectangle, de Birmingham et multiplie les occasions chaudes, notamment via un Nani visiblement plus à l'aise que le week-end dernier. A la 24ème minute, Fergie est cependant forcé à effectuer un premier changement, Carrick s'étant joliment fait arracher la cheville, il laissa sa place à Gibson. Birmingham semble peu à peu se remettre de son début de match catastrophique et commence à pointer le bout de son nez devant les cages de Van der Sar. Le moment idéal pour leur couper les jambes définitivement (déjà) avec le second but. Sur une mauvaise passe des visiteurs dans le milieu du terrain, Anderson récupère le ballon et le transmet illico à Rooney qui fixa la défense avant de décaler Berbatov à gauche. Notre buteur se joua du dernier défenseur encore opérationnel pour envoyer un tir qui fit mouche. Nous sommes à la 31ème minute et c'est 2-0.

Une nouvelle occasion initiée par Evra faillit permettre à Berbatop de signer le hat-trick parfait, mais son tir de l'extérieur rasa le mauvais côté du poteau. Birmingham souffre, tant la pression des Red Devils sur le but de Foster est énorme. Les Blues n'en peuvent plus et la fin de la mi-temps semble difficile à atteindre sans un troisième but dans les dents. Et c'est Giggs qui enfoncera encore un peu plus les visiteurs. Après avoir trop croisé un tir, le gallois ne manqua pas sa seconde occasion, qui ponctua une superbe action collective. Berbatov récupérait un ballon en taclant (!) qui atterrit dans les pieds de Rooney. L'anglais retrouvait son compère via une belle talonnade, sollicitait le une-deux en profondeur pour se retrouver sur la droite du but, son centre parfait à ras de terre passait devant Foster et derrière les quatre défenseurs pour trouver Giggs qui ne trembla pas, dans un angle pourtant difficile. 3-0. Ce but dans les arrêts de jeu ponctuait une mi-temps parfaite des Reds qui pouvaient déjà lever le pied et penser à Blackpool.

Evra laissa sa place à Fabio et le match pouvait reprendre de plus belle. Rooney, très actif dans l'animation du jeu, manqua l'immanquable deux minutes après la reprise. Le centre de Nani au second poteau trouvait la tête de l'anglais, à 50cm du but, qui fut le premier étonné de voir le ballon sortir du terrain. Mais cinq minutes plus tard, WR se racheta de belle manière; Van der Sar anticipait parfaitement une passe un peu longue des Blues et dégageait de l'extérieur du pied droit, à la réception de ce ballon, Rooney contrôla idéalement ce ballon difficile sur le flanc gauche puis lança Giggs en profondeur. Le temps de lever la tête et le gallois transmettait à son tour à Berbatov qui se présentait au premier poteau pour reprendre victorieusement cette offrande. 4-0 et deuxième très joli but du trio Rooney-Giggs-Berbatov. Ce dernier tenait enfin son coup du chapeau, le troisième de la saison !

Si le moindre suspense persistait jusqu'alors, il était définitivement balayé. L'heure de jeu était l'occasion pour Fergie de reposer Giggs, auteur d'un but et d'une passe décisive, tout en octroyant du temps de jeu au revenant Michael Owen. Rooney prenait dès lors place sur l'aile gauche. Ce n'était visiblement pas le jour des joueurs de Birmingham, car deux minutes après ce changement, le centre tir de Derbyshire sur la droite trouvait son coéquipier oublié au second poteau, qui manqua de manière incompréhensible sa reprise, à un mètre du but grand ouvert. Et comme souvent, quand un but ne tombe pas d'un côté, il tombe de l'autre. A la 76ème minute, Nani, qui cherchait visiblement son petit but du jour, nous sortit sa spéciale après plusieurs tentatives maladroites. Sur la droite de l'entrée du rectangle adverse, il rentra vers le centre avant de décocher une frappe enroulée dans le petit filet opposé. Comme un souvenir d'entraînement à Carrington pour Foster... 5-0, y'a pas à dire, on est gâtés ! Le quart d'heure restant verra encore les Red Devils mettre la défense des Blues sous pression mais le score ne bougera plus.

Une après-midi parfaite à Old Trafford, donc. Cinq buts inscrits, dont quelques très mignons, aucun encaissé, un nouveau triplé de Berbatov qui se retrouve seul en tête du classement des buteurs et surtout trois points dans la fouille qui, cumulés à la défaite de City à Aston Villa, nous permettent de conforter notre première place en tête du championnat, avec deux points d'avance sur notre nouveau dauphin, Arsenal. Signalons également que Tottenham a également perdu des points du côté de Newcastle (1-1). Le seul petit bémol fut la sortie de Carrick suite à un vilain coup sur la cheville, nous verrons si celle-ci est synonyme d'absence mais les options ne manquent pas dans ce secteur. Au-delà du bilan comptable, il faut se réjouir d'avoir assisté à une telle démonstration. Certes, Birmingham fut particulièrement mauvais, mais ce n'était pas la première fois cette saison que United affrontait des cônes, sans pour autant briller. Cette fois, les joueurs nous ont régalé avec une détermination, une maîtrise technique et des actions très bien construites mêlant vitesse et inspiration.

Sur le plan individuel, la montée d'Anderson a probablement fait du bien. Au même niveau que lors de ses dernières perfs, le brésilien amène de la verticalité au jeu mancunien, ce que Carrick semble de plus en plus incapable de faire. La présence de O'Shea avait de quoi inquiéter mais la faiblesse de l'opposition lui a permi de réaliser une bonne prestation, avec même quelques montées pour soutenir Nani. Nani... Capable de dribbler cinq hommes en cinq secondes et d'envoyer ensuite un missile dans les nuages. Le jour où il apprendra à centrer et à faire les bons choix, nous oublierons définitivement Cristiano Ronaldo. Rooney et Berbatov se trouvent visiblement de mieux en mieux et développent une vraie complicité. Ryan Giggs a été très bon également et justifie sur ce genre de rencontre son futur nouveau contrat d'un an. Enfin, la défense a tellement eu peu de travail qu'il me serait bien difficile de la juger...

Voilà donc de quoi clouer le bec quelques jours à tous nos détracteurs et aborder le déplacement de mardi à Blackpool dans les meilleures conditions. En cas de victoire dans ce match d'alignement, nous compterions cinq points d'avance sur les Gunners, une avance qui commencerait à devenir très intéressante dans notre quête du titre numéro 19.

United : Van der Sar, O'Shea, Smalling, Vidic, Evra (Fabio), Nani, Carrick (Gibson), Giggs (Owen), Rooney, Berbatov.

Pas utilisés : Kuszczak, Evans, Scholes, Obertan.

Homme du match : Rooney n'a pas marqué mais a été omniprésent, surtout à la construction, comme souvent ces dernières semaines. Notre traître adoré a un pied dans plusieurs buts et a encore régalé le public avec ses transversales hyper précises. Cependant, son compère de l'attaque signe un nouveau hat-trick et il serait bien difficile de lui refuser le titre d'homme du match. Avec Berbatov, c'est souvent tout ou rien. Ce samedi, c'était plus que tout et s'il continue à scorer aussi régulièrement, nous devrions connaître une fin de saison très intéressante.

Résumé video


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines