Magazine Société

Stephen Harper et Jean Charest ‘hébergent’ la famille du dictateur déchu Ben Ali de Tunisie

Publié le 25 janvier 2011 par Plusnet
Stephen Harper et Jean Charest ‘hébergent’ la famille du dictateur déchu Ben Ali de Tunisie 
Selon le ministre de l’Immigration du Canada, Jason Kenne, plusieurs membres de la famille de Zine el-Abidine Ben Ali ont pu entrer au pays puisqu'ils possédaient leur statut de résident permanent. Le temps ne semble décidément pas manquer pour une remise en question de ce statut... On apprenait également que d'autres membres de la famille, dont l’épouse de M. Ben Ali, ont pu accéder au Canada grâce à leurs passeports diplomatiques. Une réaction unanime et rapide contre Gbagbo, pour geler ses avoirs à l'étranger, pour annuler les passeports et ses privilèges de président ainsi qu'à son équipe, mais une mollesse et une lâcheté contre Ben Ali. Selon l’avocat motréalais Kamel Balti, depuis leur arrivée au Canada, ces personnes bénéficient même d’une protection rapprochée des autorités policières canadiennes. Tout cela au frais des contribuables. On voit où est le centre d'intérêt de nos élites! Même la France, fidèle associé du dictateur tunisien a fini par se ressaisir et refuser d’accueillir Ben Ali! Pendant que le peuple tunisien risque TOUT dans les rues, la famille Ben Ali se vautre dans les plus gros luxes du Québec : les domaines de Westmount, à Montréal. Au lieu de manifester son indignation, Jean Charest et Stephen Harper excèdent d’apathie en maintenant leurs discours vides de sens.
Consultez nos autres textes ou abonnez-vous par email.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine