Magazine Société

Les filières animales bientôt victimes du regroupement INVIVO-Coop de France : comment et pourquoi

Publié le 26 janvier 2011 par Unpeudetao

INVIVO et Coop de France viennent de rendre public leur projet de rapprochement, jusque là resté soigneusement dans le secret. Visiblement, une partie des secteurs agricoles concernés ont été tenus à l’écart. Pourquoi ce secret ?

Si l’objectif affiché est clairement de bâtir un grand groupe, de dimension mondiale, destiné à augmenter la compétitivité de l’agriculture française, pour les éleveurs, il s’agit d’une partition tout à fait différente qui se joue.

Regrouper sous la même bannière les activités commerciales d’INVIVO et les activités coopératives de Coop de France va aboutir à une situation où les éleveurs vont se retrouver face à un interlocuteur unique pour l’ensemble des activités qui les concernent : alimentation, santé, agrofourniture, stockage, conseil, services, …

Cette situation va être encore accentuée par la volonté clairement affichée de Coop de France de développer ses activités de sélection animale par le biais de la génétique et de la génomique et donc de s’impliquer tout au long de la filière animale.

Sous prétexte de renforcer la compétitivité de la « Ferme France », un monopole économique et financier est en train de se former pour prendre le contrôle de la quasi totalité des filières animales. Cette prise de contrôle sera bien évidemment lourde de conséquences pour tous les secteurs de l’élevage dont on a bien compris qu’ils vont très prochainement être violemment restructurés.

*************************************************

Confédération Paysanne, syndicat agricole :

http://www.confederationpaysanne.fr/


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog