Magazine Société

Gaz de Schistes : On sort le maître-pantin du placard, Lucien Bouchard à la rescousse!

Publié le 26 janvier 2011 par Plusnet
Gaz de Schistes : On sort le maître-pantin du placard, Lucien Bouchard à la rescousse!
Il était temps que l'industrie des gaz de schistes se rende compte qu'André Caillé a perdu toute crédibilité pour les citoyens québécois! Par contre, il y a certainement quelque chose que l'industrie n'a pas encore compris, car c'est le frère idéologique d'André Caillé qui le remplacera, nul autre que Lucien Bouchard. Ces deux personnages ont déjà démontrés leur mépris mondain à l'égard des citoyens québécois lors de la crise du verglas, ainsi que la gouvernance du Québec de1998 à 2001. Remplacer un individu qui a perdu toute crédibilité par un autre qui est l'antithèse de la franchise et de l'autodétermination du peuple québécois n'aidera en rien!
Le noeud du problème social actuel est la concentration de la richesse, la baisse du pouvoir d'achat et du pouvoir de décision des populations, mais surtout, la compétition capitaliste mondiale qui accentue sans cesse ces deux précédents concepts. Les solutions de Lucien Bouchard, nous les connaissons tous depuis sa prise du pouvoir de l'État québécois en 1995, et plus particulièrement encore depuis la publication du manifeste "des lucides" en 2005. Tous les discours qui s'échangent sur les gaz de schistes son d'abord des enjeux de sécurité environnementale, des enjeux de redistribution des profits générés, et donc de la propriété de ces installations et de leur gestion. L'enjeu principal est donc une question économique de propriété de cette ressource.
Qu'est-ce que Bouchard a à nous offrir concernant ces questions? Il est important de rappeler que dans les dernières années, Lucien Bouchard a amplement fait l'éloge de la propriété privé et de la baisse des impôts, tout en dénigrant les actions des syndicats et en limitant la gestion démocratique des sociétés d'État. Dans ses discours, les nuances sont très rares et souvent légères. D’ailleurs, dans le "manifeste des lucides", il dit prôner une augmentation du temps de travail des québécois, qui ne travailleraient pas assez selon lui, et une baisse de leurs salaires, afin d’être “compétitifs” avec l’économie asiatique. Ces individus, totalement déconnectés de la réalité physique des citoyens, exposent un réel mépris des humains et de la nature par leurs conceptions mercantiles: pas de profit, pas de raison d’être!
Maintenant, M. Bouchard, qu'est-ce qui vous distingue de votre prédécesseur André Caillé? RIEN! Merci tout de même, car c’est grâce à des bandits fascisants comme vous que de plus en plus de Terriens rejoignent les rangs des organisations libérales-égalitaristes. Dans une telle organisation mondiale, tous les profits générés par l’industrie des gaz de schistes seraient redistribués équitablement entre tous les Québécois, entre tous les Terriens. Puisque la conception, le forage et l'exploitation d'une telle richesse passe par une pratique ancestrale acquise par l’Histoire humaine, il est normal que ses profits retournent à la progéniture de cette humanité créatrice. En d’autres mots, pour développer les gaz de schistes, une maîtrise des chiffres et de formules mathématiques de Pythagore et de ses descendants, mais également l'utilisation de l'alphabet latine et de l'écriture aura été INDISPENSABLE. En cela, l'industrie énergétique est déjà redevables à l'Humanité! Mais cela est la pointe de l’iceberg: il aura également fallu une technique extrêmement pointue pour produire et couler le béton suffisamment profond dans le sol, la machinerie pour tous ces travaux et tout ce que cela importe (forage, moulage de métaux, soudure, électrification, etc.). L'exploitation des gaz de schistes est rendue possible grâce au travail et au savoir social de l'humanité, acquise au fil des siècles et des échanges entre les peuples. En cela, l'exploitation des gaz de schistes devrait bénéficier ÉQUITABLEMENT à l'ensemble des descendants humains, non pas majoritairement à ceux qui ont les moyens d'acheter les terres, le savoir-faire et le travail des autres pour spolier la richesse des peuples.

Consultez nos autres textes ou abonnez-vous par email.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Plusnet 12554 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine