Magazine

A quoi tient la nostalgie?

Publié le 17 janvier 2011 par Lisbeth_hugen

Qu'est-ce qui provoque en nous des grands moments de nostalgie?

Je me suis posée cette question, il y a quelques semaines déjà, lorsque je suis retournée dans le ville dans laquelle j'ai passé l'intégralité de mon enfance et de mon adolescence. J'ai fait le tour complet : je suis passée devant mon école primaire, mon collège, mon lycée, le pub dans lequel j'allais pour essayer de m'encanailler, la pizzeria dans laquelle je me rendais parfois le samedi soir avec mes copines, la maison de l'une de mes meilleures amies, le bar où je buvais un verre de temps en temps avec ma tante, ma mère et même parfois ma grand-mère... Bref, j'ai arpenté la ville tant et plus, et au bout d'un moment je me suis surprise à penser que cela ne me faisait rien : pas d'émotion, pas de souvenir précis, rien.  Cette ville m'était familière mais c'était tout.

 J'étais donc en train de me dire que j'étais un monstre d'insensibilité quand, je suis passée devant une ancienne boutique que j'appréciais beaucoup. J'aimais le cadre, le décor, les objets vendus, le couple qui la tenait. J'y allais tout aussi bien avec mes amies qu'avec ma mère et surtout, à chaque fois que je me promenais dans le centre-ville, je faisais un détour pour pouvoir passer devant. Je n'avais pas déroger à cette règle ce jour là et j'avais donc aménagé mon parcours en fonction. Et là, quel désarroi lorsque je vis que ma boutique fétiche était devenue un vulgaire kiosque à sandwichs et c'est à cet instant précis que je fus envahie par la nostalgie (et rassurée, par la même occasion, sur le fait que je n'étais pas un monstre insensible).

A quoi tient la nostalgie?

Dimanche soir, je triais et je rangeais des affaires. Je regardais des lettres et des photos avec amusement et sans la moindre pointe de mélancolie. Puis, j'ai mis la main sur une carte postale que mon grand-père et ma grand-mère m'avait envoyée lors d'un voyage en Allemagne. Ma grand-mère (aujourd'hui toujours en vie) m'expliquait avec une certaine précision les étapes de leur séjour et mon grand-père, avec une écriture qui marquait déjà la maladie, me notait seulement ces quelques mots : "je penserai à toi devant la Lorelei".

La Lorelei, je ne sais pas pourquoi, mon grand-père m'en a parlé des centaines de fois. Aujourd'hui, je n'ignore rien de cette légende et du poème qui lui est associé. Ces quelques mots, maladroitement écris, ont suscité en moi une profonde vague de nostalgie. Des dizaines de larmes sont venues, sans crier gare, perler sur mes joues. Je pleurais sur sa mort et sur tout ce que ça représentait : la fin d'une période de vie, la fin d'une certaine insouciance, la fin de tant de choses et surtout, je pleurais sur l'histoire de la Lorelei qui ne me serait plus jamais contée.

A quoi tient la nostalgie?
Je l'ignore... A pas grand chose je crois. Ce qui est sûr c'est que lorsqu'elle vous prend à la gorge et vous la noue, il devient difficile de s'en débarrasser.

La Lorelei (Traduction littéraire du texte original de Heinriche Heine par Pierre Le Pan)

Je ne sais dire d'où me vient  
La tristesse que je ressens.
Un conte des siècles anciens
Hante mon esprit et mes sens.

L'air est frais et sombre le ciel,
Le Rhin coule paisiblement
Les sommets sont couleur de miel
Aux rayons du soleil couchant.

Là-haut assise est la plus belle
Des jeunes filles, une merveille.
Sa parure d'or étincelle,
Sa chevelure qu'elle peigne

Avec un peigne d'or est pareille
Au blond peigne d'or du soleil,
Et l'étrange chant qu'elle chante
Est une mélodie puissante.

Le batelier sur son esquif
Est saisi de vives douleurs,  
Il ne regarde pas le récif,
Il a les yeux vers les hauteurs.

Et la vague engloutit bientôt
Le batelier et son bateau...
C'est ce qu'a fait au soir couchant
La Lorelei avec son chant.

Loreley_400x300
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lisbeth_hugen 1363 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog