Magazine

Mode d’emploi d’un bon nouvel an chinois

Publié le 01 février 2011 par Lyriciste

Le Nouvel an chinois est là,

mais que faut-il faire pendant ces quinze jours de fêtes?


Les Chinois sont dans les starting blocks, tous prêts à se lancer dans la course de la fête du printemps, le Chunjie, qui s’ouvre avec le premier jour du calendrier (chu-yi) et se clôt avec le festival des Lanternes (chu-shiwu). Selon le calendrier lunaire, cette année la Chine quitte l’année du Tigre pour entrer dans celle du Lapin.

Les préparatifs sont en place depuis quelques temps déjà. On commence à entendre dans les rues quelques pétards, voir les halls ornés de lanternes rouges, et les portes sont couvertes de décorations calligraphiques. Mais rien comparé aux quinze prochains jours.

Quelles sont les traditions ?

La tradition la plus bruyante est celle des pétards et des feux d’artifices : il faut s’armer de patience et de boules quies pour affronter le Nouvel an chinois. Auparavant, on les utilisait pour faire fuir les montres et fantômes pour que la nouvelle année en soit débarrassée. Selon la légende, un monstre en particulier effrayait les gens, mais des bruits fracassants, de la lumière et la couleur rouge le terrifiait.

Cette dernière est donc devenue un symbole du Nouvel an. Les hongbao, sont des enveloppes rouges que l’on donne traditionnellement aux enfants le soir du Nouvel an car cela incarne chance et fortune. Pour le 13ème mois, c’est aussi un petit cadeau pour tous afin de s’assurer de bonnes relations.

C’est aussi l’occasion d’une réunion de famille, où tout le monde se retrouve devant des ‘jiaozi’, des vapeurs faites maison, à manger à volonté.

Dans les jours qui suivent – les pétards ne s’arrêtent pas mais diminuent nettement en intensité, heureusement – les Chinois se rendent dans les temples pour prier mais également pour assister aux foires : attendez-vous à des danses de Dragon, symbole suprême de la divinité et du pouvoir impérial. Ces danses prient les Dieux de la pluie mais expriment également le courage, la fierté et la sagesse du peuple. Et bien sûr, quelque chose d’aussi imposant et impressionnant chasse les mauvais esprits (au cas où les milliards de feux d’artifices ne feraient pas l’affaire).

Parmi ces représentations extraordinaires, on retrouve aussi les danses du Lion qui, elles, personnifient la chance à travers la figure emblématique du roi des animaux. On peut également admirer les échassiers qui offrent le spectacle de danses folkloriques chinoises.

La tradition la plus récente est sans doute le show télévisé proposé par la CCTV : tout le monde regarde son poste ce soir-là, pour voir des sketchs comiques, des personnalités chanter, des spectacles d’acrobatie… Ce sont au moins 700 millions de Chinois qui regardent cette émission qui est devenue incontournable du soir du réveillon.

Enfin, la fête des Lanternes, qui clôt le festival du printemps, est une fête nocturne parfois nommée « petit Nouvel an ». C’est une promenade à la tombée de la nuit qu’enfants et parents effectuent, lanternes en main. On y mange des yuanxiao, des boulettes de pâte de riz farcies qui symbolisent la plénitude. Selon la légende, il s’agissait de tromper le dieu du feu qui menaçait d’incendier la capitale le 15ème jour du premier mois : les lanternes faisaient croire au dieu que la ville était déjà en feu. Et bien sûr, ça ne serait pas une vraie fête si les pétards ne ressurgissaient pas dans les rues…

Dernier conseil pour s’assurer de réussir son Nouvel an chinois

Respectez les superstitions ! N’allez pas chez le coiffeur le premier mois, ou votre chance sera inexistante. Laissez vos fenêtres ouvertes – qui a dit qu’il faisait froid ? – pour que les esprits s’enfuient. Portez des sous-vêtements rouges si vous êtes de l’année du lapin, pour effrayer les mauvais esprits. Ne prononcez surtout pas le chiffre 4, car en chinois, il symbolise la mort et surtout ne vous couchez pas tôt, il faut surveiller la maison au cas où le monstre du Nouvel an ne vous rende visite.

Sautez dans vos chaussures rouges et achetez-vous au moins 5 000 pétards : vous êtes sur le point de célébrer la plus grande fête chinoise, dans toute sa splendeur.

Source


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lyriciste 476 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte