Magazine Société

Danger pour Israël

Publié le 03 février 2011 par D.ieu Nous Aime...
Drapeau Egypte.jpgEn Égypte, se profile l'Islamisme.
Un sondage Pew publié en décembre 2010, rappelle que la vaste majorité des Musulmans d’Égypte aspirent à ce que l’Islam joue un grand rôle en politique.
Frères musulmans 2.jpg
Les Musulmans égyptiens pensent à 95% que l’Islam doit jouer un rôle important dans la politique et 80% de ceux qui disent que l’Islam ne joue qu’un rôle mineur pensent que c’est mauvais pour le pays.
La même étude indique que 82% des Égyptiens musulmans sont en faveur de la lapidation pour punir l’adultère et 84% sont pour la peine de mort pour ceux qui quittent l’Islam.
Dans ce contexte et compte tenu de ces chiffres, il n’est pas très réaliste d’imaginer que la révolte en Égypte puisse déboucher sur l’émergence d’une démocratie.
D’autant plus que Hosni Moubarak régnait sans partage, et de ce fait en dehors de la confrérie des Frères musulmans, il n’existe aucune organisation politique structuré qui soit là pour reprendre les rênes du pouvoir.
Mohamed El Baradei.jpgQuant à Mohammed El Baradei, l’ancien directeur général de l’AIEA, dans lequel les Occidentaux fondent leurs espoirs, il n’a aucun poids politique en Égypte.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est prêt à s’allier aux Frères musulmans.
Un membre des Frères musulmans a confirmé dimanche 30 janvier 2011 que les forces de l’opposition égyptienne, c'est à dire les Frères musulmans ont accepté de soutenir Mohamed El Baradei, pour les représenter dans les négociation avec le gouvernement.
Les Frères Musulmans sont de dangereux idéologues islamistes en costume cravate, tapis dans l’ombre derrière les manifestants, et se tenant prêts à entrer en scène pour jouer la partie avec le soutien évident de l’Iran.
Frères musulmans 2.jpgLes Frères musulmans est une organisation panislamiste fondée en Égypte en 1928 par Hassan Al-Banna, avec comme objectif une renaissance islamique et l’établissement d’un grand califat, la lutte contre l’influence occidentale et l’instauration de la charia.
Elle a rapidement essaimé ces idées dans les pays à majorité musulmane du Moyen-Orient, au Soudan et dans une moindre mesure en Afrique du Nord, et a établi des "têtes de pont" jusqu’en Europe.
Certains groupes de partisans se sont constitués en mouvements indépendants, comme par exemple le Jama’a al-islamiya ou encore le Hamas.
Son opposition fondamentale et parfois violente aux États laïcs arabes a amené son interdiction ou la limitation de ses activités dans certains pays comme la Syrie ou encore l’Égypte.
Drapeau israélien brûlé 3.jpgSayyid Qutb.jpg
La lutte contre l’État d’Israël est au cœur de l'idéologie du mouvement
depuis sa fondation, et le théoricien du jihad armé, Sayyid Qutb, fut l’un de ses membres égyptiens les plus en vue.
Néanmoins, ses différentes branches ont depuis condamné en façade le recours à la violence en dehors de la Palestine. Mais cela pourrait de nouveau changer.
Depuis quelques années, pour conquérir le pouvoir les Frères musulmans ont fait un important travail au niveau de leur apparence vestimentaire et physique.
Habillés en costume à l’occidentale, ils sont soit complètement rasés, soit portent une barbe finement taillée. Ils sont pour beaucoup issus de grandes écoles, parlent tous plusieurs langues étrangères et se présentent désormais en démocrates.
Aujourd'hui la réalité va être de nouveau visible.
Frères musulmans 4.jpgLes Frères musulmans se sont maintenant pleinement engagés dans les manifestations en Égypte, et évidemment ne sont pas satisfaits de la nomination de Souleimane comme vice-président.
Ils veulent pour avoir les mains libres, un gouvernement qui n’inclut aucun membre du clan Moubarak ou de son parti, le PND (Parti national démocratique).
Des forces de sécurité en civil détruisent des biens publics afin de donner l’impression que les manifestants représentent un réel danger public, pendant que les Frères musulmans, eux, forment des comités populaires pour protéger la propriété publique, coordonnent également les manifestants et leur fournissent des produits alimentaires et des soins, ce qui les rend très populaires.
Mais révélateur de leurs intentions, les Frères musulmans, soutenus par des Bédouins locaux, ont évincé la quasi totalité des forces armées égyptiennes des villages tels que El Arish le long de la bande de Gaza et de la frontière égyptienne.
Hamas 13.jpgArmes iraniennes.jpg
Les hommes du Hamas de Gaza ont traversé librement la frontière, maintenant pratiquement ouverte, pour fournir des renforts aux Frères musulmans. Ce qui permet également l'entrée libre d'armes et de munitions dans la bande de Gaza, armes fournis par l'Iran par l'intermédiaire du Hezbollah qui les fait passer par le Soudan et l'Égypte.
As long as I live, I will stand with Israël.jpgLe but de ces organisations islamistes est l'attaque d'Israël.
Ainsi, les efforts des États-Unis qui ont dépensé 1,5 milliard de dollars chaque année en Égypte en partie pour éviter que ce genre de choses ne se produise, n’auront servi à rien.
Et maintenant, les Frères musulmans qui sont le seul parti d’opposition assez bien organisé pour tirer pleinement parti du chaos, sont ainsi prêts à plonger l’Égypte dans un cauchemar islamiste, et à faire cause commune avec les terroristes du Hamas contre Israël.
Seigneur, aide-nous à combattre le mal.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


D.ieu Nous Aime... 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine