Magazine Cinéma

Tron

Par Kagemori

Réalisé par: Steven Liserberg
Avec: Jeff Bridges, Bruce Boxleitner, David Warner
Pays: Etats-Unis
Titre original: Tron
Genre: Science-Fiction
Année de production: 1982
Durée: 01h36

Synopsis: Flynn, un concepteur de jeux vidéos qui s’est vu voler ses céations par son ex-employeur, veut à tout prix récupérer une preuve qui lui ferait valoir ses droits. Avec l’aide d’Alan et de Lora, deux de ses anciens collègues, il infiltre le MCP (Maître Contrôleur Principal), un ordinateur avide de pouvoir à l’intelligence artificielle surdévelopée. Quand ce dernier découvre que Flynn veut s’infiltrer dans ses circuits, il le téléporte dans un jeu vidéo.

Critique: Sorti en 1982 par Disney, Tron est quelque peu passé inaperçu lors de sa sortie et a fait un beau flop en salle. Quelques années plus tard, de nombreux amateurs de SF le considèrent comme un classique, même si il est encore peu connu du grand public.

On y suit Flynn, Jeff Birdges, un concepteur de jeux vidaos, qui se fait emprisonner dans un jeu par une IA quelque peu sur la défensive. Afin de survivre et de s’échapper de ce monde virtuel, Flynn va devoir se battre et collaborer avec des programmes rebelles pour faire tomber la toute-puissante machine.

Tron

Ce qui frappe en voyant Tron c’est son univers visuel très original et unique. A travers un jeu de couleurs et de lumières, le réalisateur parvient à créer un univers virtuel ayant une identité propre qui se démarque beaucoup du monde réel. Les programmes sont tous caracterisés par des humains, habillé d’un costume barriolé de lumières. Les méchants du film sont représentés par le rouge, les gentils par le bleu. Même si ça peut sembler quelque peu simple et ridicule, cela permet surtout au spectateur de facilement s’y retrouver.

Un autre point intéressant de Tron est la cohérence de son univers. Commandé par une IA faisant office de dictateur, les programmes sont obligés de suivre ses ordres. Un refus ou une faute entraînent l’enfermement du programme qui va être condamné à être l’un des pions de jeux. Ces deux jeux sont une course de motos et des duels à coup de disques.

Ce sont d’ailleurs les scènes les plus impressionantes et intéressantes du film. Il faut dire que Tron est surtout connu pour sa course de motos qui font des virages en angle droit.

Même si il a quelque peu vieilli, Tron fait preuve d’une identité visuelle extraordinaire et d’un jeu de lumière tout aussi bon. La plongée dans cet univers virtuel, emmené par un Jeff Bridges débordant d’énergie, est un plaisir pour les yeux. En dépit de son aspect kitsch, il est un des rares films à pouvoir mettre en scène, intelligement, un univers virtuel.

En bref, Tron est un film culte de la SF, intelligent et original, et mériterait qu’on s’y attarde plus, et pas uniquement pour sa course de motos géometrique.

Trailer:

VN:F [1.9.7_1111]

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kagemori 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine