Magazine Politique

Lorsque la démission n'est pas forcément une « maladresse politique »…

Publié le 04 février 2011 par Falconhill
Lorsque la démission n'est pas forcément une « maladresse politique »…C’était Eric Woerth avant l’été. Brice Hortefeux pendant. Michelle Alliot-Marie aujourd’hui. Demain, qui sera dans l’œil de ceux qui rêvent de voir démissionner ceux dont ils n’ont pas supporté l’élection ? Je peux ouvrir les paris…
Je peux ouvrir les paris, tout en ne trouvant pas forcément choquant qu’un Ministre des Affaires étrangères, qui n’est pas non plus le poste le plus plouc de la République, tire les conséquences d’une séquence pas forcément glorieuse
Michelle Alliot-Marie est une personne que je ne n’apprécie pas plus que ça. Je n’ai rien contre les gens qui aiment à manger couleuvres et chapeaux pour garder de chauds avantages. Et même les gens qui renient leurs principes, valeurs et convictions parce que la place est bonne et que ça serait con de la laisser à quelqu’un d’autres (à fortiori d’un autre camp politique), je m’y accommode…
Mais par pitié, que ces gens là ne viennent pas nous donner des leçons de morale ! Là, ça ne va plus… J’aime pas. Et quand j’aime pas, je ne mord pas parce que je suis gentil, mais j’aime pas…
Donc non, Michelle Alliot-Marie est une personne que je n’apprécie pas plus que ça. Pourtant, je préfère une Michelle Alliot-Marie à cinq Ségolène Royal ou Nadine Morano… Nadine Morano, tiens, qui donne son avis elle aussi sur « l’affaire Alliot-Marie ». La dame toujours très classe s’interroge sur « la maladresse politique » de Michelle Alliot-Marie. Nadine Morano donne son avis sur « la maladresse politique » de quelqu’un, ça m’amuse… Pas longtemps, mais ça m’amuse…
Bon, quand on a glaussé sur la réaction de Nadine Morano, quand on a soupiré devant le jeu de l’opposition qui hurle « démission » toutes les cinq minutes » vis-à-vis de toutes personnes au positionnement politique un peu moins à gauche qu’eux, on peut avoir un avis sur la question…
Le mien, aujourd’hui, est clair. Je pense qu’il ne serait pas choquant que le Ministre des Affaires Étrangères démissionne suite à ces épisodes…
Il me parait difficile, et assez insupportable, que Michelle Alliot-Marie reste ministre des affaires étrangères. Et je pense qu’elle se serait grandie d’avoir donné sa démission, après ce qui s’est passée en Tunisie. Lorsqu’on est gaulliste, et lorsqu’on défend « une certaine idée » du service de la France et de la République, une démission est parfois plus honorable que de rester accrocher à sa chaise, tel le morpion sur la gonade du voisin…
Je ne sais pas si Michelle Alliot-Marie a pas fait de « faute politique » à proprement parler… Même quand elle a proposé d’envoyer des forces de l’ordre française pendant les mouvements de foule en Tunisie. Elle a par contre commis de grosses fautes d’appréciation sur ce qui se passait de l’autre coté de la Méditerranée.
Après, son histoire des vacances n’est finalement pas grand chose. Une immense maladresse, et une manière assez pénible qu’a le pouvoir, les pouvoirs, d’user et abuser d’avantages en nature. Mais, pour moi, pas plus que d’autres. Comme le remarque David Desgouilles (Antidote) , qui n’est pas Mamiste pour un sou, ce type de relation n’est pas le seul apanage du couple PO-MAM.
Pour autant, cela n’est pas acceptable, cela n’est plus acceptable. Nicolas Sarkozy a fait son beurre sur la « République irréprochable », nous en sommes à mille lieux. Et ça gonfle. Ajoutant à ça que la défense de Michelle Alliot-Marie est pathétique. La France n’a pas besoin d’un Ministre des Affaires étrangères ridicule (on a déjà eu Bernard Kouchner et Philippe Douste-Blazy, ça suffit !).
Non, je crois que Michelle Alliot-Marie sortirait grandie en donnant sa démission. Quand on se considère gaulliste, il n’est pas scandaleux de tirer des conséquences d’erreurs et « maladresses » successives. Cela va de soit que son compagnon de ministre devra également faire de même (mais a-t-on vraiment besoin d’un ministre des relations avec le Parlement ?).
Pour autant, je cite à nouveau Antidote. Qui appelle chacun à se souvenir du proverbe africain « le singe qui monte au cocotier doit avoir le cul propre »… Davantage d’humilité et de retenue ne me choquerait pas…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Falconhill 1396 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines