Magazine Journal intime

Une initiative originale

Par Kasey

Parlons de sexe

   " Tenez monsieur le kiné, je voulais absolumment vous montrer cela " Et de tendre un fascicule d'informations sur la prothèse hanche comme on en a tous lu en tant que stagiaire en nombre incalculable. Mais en allant à la dernière page du feuillet, on tombe sur le Kamasutra.

   Et oui, fallait y penser. Bien qu'on recule la pause de la PTH le plus tard possible ( après 60 ans ) pour être sure de ne pas réopérer dans 15 ans ( usure normale d'une prothèse ), les patients sont souvent en couple ( surtout l'ancienne génération actuelle, je doute qu'il en soit de même avec la mienne d'ici 40 ans ! Certaines valeurs et traditions se perdent. ) et sexuellement actif. Même s'ils n'en parlent pas...

Et qu'on a tendance à préférer ne pas y songer ( rappelez vous toutes les dois où les gens vous ont suggérés l'activité sexuelle de vos parents, grands parents ou arrières grands parents, et la grimace qui a déformé votre visage ).

   La clinique de Korian ( Canal de l'Ourcq ) a pris l'initiative de guider les patients dans la reprise de l'activité sexuelle 6 semaines après l'opération ( c'est eux, qui ont fixé cette date, j'ignore sur quoi elle tient exactement ) par des iconographies de deux positions à envisager... puis trois autres pouvant être explorer.

Globablement, il s'agit de mettre la hanche le moins possible en contraintes.

Rappelons que lors de la mise en place d'une PTH : les mouvements interdits sont la flexion au delà de 90°, l'adduction de hanche, et les rotations de hanche selon les voies d'abord.

Les 5 positions en photos sont ( sauf erreur de ma part : ma connaissance en la matière reste assez superficielle ) :

* le missionnaire ( l'homme au dessus, la femme en dessous. Les hanches sont en rectitude. Et pour la femme, il paraitrait que c'est la position idéale pour stimuler le point G... si on y croit ? mais c'est un autre débat. Un autre jour peut être. )

* Une variante de l'andromaque ( souvent confondue avec l'amazone où les jambes de la femme sont sur le côté comme dans la monte à cheval... ) où la femme allonge ses jambes entre celle de son partenaire en crochet ( fléchies ). Du coup, les hanches de la femme sont en rectitude. Celle de l'homme pas fléchit au delà de 75°.

* la levrette ( version debout )

* la position de l'amoureux ( ressemble à une cuillère en face à face )

   Après je serai partisante de dire plutôt aux patients de faire comme ils le sentent, en prenant des précautions pour ne pas luxer leurs prothèses. Mais de là à consulter un manuel, cela pourrait être dommage...

Pour aller plus loin :http://www.doctissimo.fr/html/kamasutra/kamasutra_niv2.htm ( didactique, c'est de loin un des meilleures sites sur le sujet ).

Et pour le clin d'oeil, le Kamasutra est plus qu'un abécédaire de positions sexuelles, mais surtout un mode d'emploi des relations hommes femmes de la rencontre à la vie de couple après le mariage, les enfants... Le tout dans le plus grand respect de la femme. Ce qui force l'admiration quand on sait que cela a été écrit il y a bien longtemps en Inde, et que la France il n'y a pas si longtemps ne prétait pas d'importance à la femme...

Kath.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kasey 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte