Magazine Environnement

L’eco quartier : nouvel art de vivre la ville !

Publié le 07 février 2011 par Fabien

Mieux vivre la ville, une idée qui fait son chemin à Dijon, ville de 150 000 habitants intra-muros et capitale de la Bourgogne. L’objectif est clairement fixé par l’actuel Sénateur-Maire François Rebsamen « faire de Dijon la première ville écologique de France ».

La fibre écologique

Il faut dire que Ecologie et Développement Durable sont 2 valeurs profondément ancrées dans la capitale bourguignonne  depuis son administration par l’ancien Député-Maire Robert Poujade, durant 30 ans, créateur du ministère de l’Environnement en France, et Ministre à ce titre de nombreuses années.

Transformer la ville avec des projets exemplaires

Cette volonté écologique s’affirme par des projets d’envergure majeure :

  • Exemple de la tour Elithis (bâtiment tertiaire à énergie positive), conçue par Elithis et Arte Charpentier Architectes, achevée au printemps 2009 et dont beaucoup d’enseignements sont tirés actuellement. Il est à ce jour le bâtiment tertiaire le plus sobre au monde sur le plan énergétique et environnemental, notamment en matière de rejets de gaz à effet de serre (6 fois moins qu’un bâtiment “classique”).
  • Un second projet s’articule autour de la mise en service à l’automne 2012 de deux lignes de tramway, soit 20 kilomètres, incluant la recomposition du paysage urbain à travers un nouveau plan de circulation, de nouvelles voies piétonnes, de nouveaux espaces verts…
  • En parallèle de nouveaux éco quartiers vont aussi voir le jour pour s’insérer dans une rénovation urbaine ambitieuse qui verra la construction de 13 000 nouveaux logements à l’horizon 2020. La conception de ces nouveaux éco quartiers s’appuie sur l’expérience en la matière, comme bien souvent, des pays nordiques (Stockholm, Malmö…), et en Allemagne (Hanovre et Fribourg-en-Brisgau).

L’éco quartier « Heudelet 26 »

La SEMAAD (Société d’Economie Mixte d’Aménagement de l’Agglomération Dijonnaise) est chargée par la Ville  d’aménager le site de 2,8 hectares. Et elle a choisi de réaliser un quartier durable exemplaire.

L’eco quartier : nouvel art de vivre la ville !

Pour satisfaire cette ambition, sur la base d’un cahier des charges exceptionnel comportant 83 actions durables prioritaires, une consultation nationale destinée à retenir le meilleur projet d’aménagement urbain et d’architecture paysagère a permis de désigner comme lauréat l’agence Studio Mustard Architecture.

Selon la SEMAAD ce projet devra assurer notamment:

  • Un équilibre recherché entre la préservation du patrimoine bâti et naturel existant.
  • La tranquillité et la sécurité d’un quartier exclusivement piéton, aisément accessible par le futur tramway, desservi par les Vélodi et doté d’un parc de stationnement automobile mutualisé semi enterré implanté en bordure du quartier.
  • L’harmonie d’un programme particulièrement riche et intense, dans lequel se côtoient une mixité fonctionnelle (250 à 300 logements, 1 500 à 3 000 m2 de bureaux, 2 700 à 3 000 m2 de résidences culturelles,  une mixité sociale, une mixité typologique (de l’immeuble villa à l’immeuble collectif, du studio au T6, toujours avec jardins, terrasses et/ou balcons privatifs), et une mixité architecturale.
  • L’éco équilibre et l’éco gestion du quartier tout entier, dont les consommations énergétiques seront intégralement compensées par des productions énergétiques en en faisant le premier quartier certainement basse consommation et peut-être même à énergie positive de Dijon. Les bâtiments seront BBC, éco orientés voir passifs et à énergie positive. Ils privilégieront une bonne maîtrise des rejets liquides, solides et gazeux, ainsi qu’une réutilisation des eaux de pluie.
  • Le plaisir d’un environnement naturel exceptionnel, le quartier étant conçu comme un parc public ouvert sur la ville caractérisé par des espaces de paysages végétalisés libres, la plantation d’une forêt (opération de reboisement en ville), une coulée verte, un jardin submersible, la réintroduction d’une faune et d’une flore locales en ville et un entretien économe et sans aucun produit chimique.

L’eco quartier : nouvel art de vivre la ville !

Une démarche environnementale intéressante et un petit paradis … sur le papier. Mais nous devons rester vigilant toutefois sur l’aspect mixité sociale de ce nouveau concept, il est nécessaire que les logements proposés soient accessibles à tous afin de préserver l’essence même de « l’esprit quartier », sa diversité. Les contraintes imposées dans ce cahier des charges exceptionnel permettront-elles de proposer des coûts d’acquisition ou de location raisonnables ?

++ Tour-elithis.fr / Semaad


Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par cristal
posté le 11 février à 01:05
Signaler un abus

Les Eco-Quartiers, des arnaques industrio-immobilières pour les maires qui veulent "rationnaliser" le m2. Parlez-en aux archi, les vrais, les indépendants, c'est terrible toutes ces villes "éco" dans 20-30 ans ressembleront aux ghettos des infames "cités". Comment peut-on être élu, avoir tant de responsabilités, seul ?

A propos de l’auteur


Fabien 2525 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte