Magazine Cinéma

To be or not …. Rugby

Par Ninelililabo

To be or not …. Rugby

"Le fils a Jo" de Philippe Guillard est toujours à l'affiche. Voici la critique de l'un de nos membres.Mini résumé: Petit-fils d’une légende de rugby, fils d’une légende de rugby, et lui-même légende de rugby, Jo Canavaro élève seul son fils de 13 ans, Tom, dans un petit village du Tarn. Au grand dam de Jo, Tom est aussi bon en maths que nul sur un terrain. Pour un Canavaro, la légende ne peut s’arrêter là, quitte à monter une équipe de rugby pour Tom contre la volonté de tout le village et celle de son fils lui-même…

Mini critique de Daneel:Comment parler du film ‘Le fils à Jo’ sans avoir un minimum de connaissances en sport ? En oubliant le rugby. C’est un film sur la transmission ou plutôt sur la difficulté de transmettre les valeurs des parents vers les enfants. D’un père vers son fils… Ça bloque…. L’héritage familial de rugbymen est lourd à porter et le père met la barre un peu haut (note technique : les poteaux montent à 8 mètres). Le père (Gérard Lanvin) élève seul son fils. Il confond la répétition -utile en pédagogie- et la méthode Coué. Il entretient un terrain de sport secondé par un taiseux mimétique (Vincent Moscato) qui ne risque pas de le contredire dans ses éloges d’un style de jeu maintenant dépassé. Et toujours les modernes contre les anciens. Question de calendrier, peut-être ? Les vieux du stade versus les dieux du stade ? Jo semble figé dans un passé qui ne motive plus grand monde et encore moins son fils qui rêve de ressembler aux autres et d’avoir un téléphone portable. A l’incompréhension père-fils s’ajoutent des problèmes dus à une expropriation par une entreprise qui n’est plus régionale. Mais pour le père comme pour le fils, les solutions pour le ballon ovale ne seront pas hexagonales : elles viendront de l’étranger sous la forme d’une manager anglophone voisine et d’un ancien joueur des All-Blacks . Ce dernier se charge de l’entrainement des jeunes joueurs de l’équipe de Jo, suite à l’intermédiation d’un ancien copain de troisième mi-temps (Olivier Marchal), devenu conseiller pédagogique aux méthodes improbables.Au final, un public familial. On peut tenter l’essai.Daneel

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ninelililabo 316 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte