Magazine High tech

Tribune libre : Laurent Breillat

Publié le 10 février 2011 par Photogeek

A l’occasion de la quatrième édition de la Tribune Libre, j’ai le plaisir d’accueillir un amateur passionné de photographie : Laurent Breillat. Son nom ne vous peut être pas inconnu car j’ai déjà eu l’occasion de citer à plusieurs reprises des articles parus ces derniers mois sur son blog Apprendre la photo. Celui-ci est plutôt un petit nouveau sur la blogosphère mais déjà c’est une vraie petite mine de trésors pour ceux qui veulent approfondir leur connaissance de la photo.

Tribune libre : Laurent Breillat

Tribune libre : Laurent BreillatJ’ai rapidement lancé le blog Apprendre la Photo , afin de partager ma progression avec d’autres personnes qui débutaient, et d’expliquer ce que j’apprends chaque jour dans un langage simple, clair et accessible pour tout un chacun, au travers de cours et de vidéos. En effet, je pense qu’enseigner quelque chose permet de mieux l’apprendre soi-même (il m’arrive même de relire mes propres articles !), et c’était tout simplement une volonté de partager cette passion, de la rendre accessible au plus grand nombre, et de montrer qu’il est possible de rapidement se faire plaisir en photographiant (c’est d’ailleurs le titre de mon livret à télécharger gratuitement sur mon blog ;) ).

La tradition de la tribune libre étant d’aborder une méthode ou une astuce de travail, j’ai choisi de vous parler d’un objectif. Pourtant, je suis le premier à dire que le matériel ne fait pas tout, mais je dois bien avouer que c’est celle qui reste le plus souvent vissée sur mon boîtier, et ce n’est pas pour rien.

Tribune libre : Laurent BreillatIl s’agit donc du 50mm f/1.8. La moins chère des optiques que vous pourrez trouver, et pourtant tant de qualités. J’ai déjà fait un article très enjoué sur toutes les qualités du 50mm f/1.8 , mais pour résumer :
• Sa grande ouverture permet de prendre facilement des images correctement exposées dans des conditions de basse lumière (comme en intérieur voire en concert par exemple).
• Une grande ouverture suppose aussi la possibilité d’avoir une profondeur de champ plus faible et donc plus de possibilités créatives.
• Le fait que ce soit une focale fixe (et qu’il soit donc impossible de zoomer) oblige à chercher le bon angle de vue, la bonne composition, et par conséquent les images s’en trouvent renforcées.

Tribune libre : Laurent BreillatBref, il me semble que quand on débute la photographie, il faut se procurer cet objectif en priorité, car il permet d’enrichir considérablement les possibilités photographiques et même de forcer votre créativité ! Et si vous n’en êtes pas convaincus, essayez-le ! ;)

Alors je pourrais parler des autres 50mm qui ouvrent plus (comme le 1.4 voire le 1.2), ou alors d’autres focales fixes comme le 35mm ou le 85mm. Mais les autres 50mm sont plus chers (même si de meilleure qualité optique), et les autres focales me semblent moins polyvalentes pour découvrir les focales fixes à grande ouverture. Bref, l’investissement est très faible pour des résultats qui peuvent être assez magiques !”

Tribune libre : Laurent Breillat

Merci Laurent pour ton intervention. Et pour ceux qui veulent découvrir un peu plus son travail, je les encourage à parcourir sa galerie Flickr.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Photogeek 388 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog