Magazine

ce soir, c'est rediffusion...

Publié le 10 février 2011 par Despasperdus

Le conseil supérieur de l'internet civilisé ordonne au webmaster du bloug de publier la tribune, ci-dessous, conformément aux dispositions du décret relatif à la liberté d'expression et d'information dans l'internet civilisé.

Il y a trente ans, cette statue coulée dans le bronze, œuvre remarquable d’outre-tombe du sculpteur César fut inaugurée devant l’Assemblée nationale en présence de notre président à vie de la République laïque positive et du pape Benoît XVI qui la baptisa.

Elle fut offerte par les travailleuses et les travailleurs en hommage à l’œuvre en cours de notre grand guide bien-aimé. Depuis, tous les 7 mai, jour de fête nationale, des défilés de jeunes populaires déposent dans la liesse populaire une gerbe de fleurs pour encourager le plus grand génie, éducateur et chef de l’humanité, l’ami sincère du peuple, à poursuivre son indispensable mission !

L’humble fils d’immigrés hongrois est devenu par son génie le chef incontesté et vénéré de 95 millions de Français. Sous sa présidence, un petit pays rabougri et ruiné est devenu la plus grande puissance économique, politique, militaire et intellectuelle.

Nicolas Sarkozy restera dans l’Histoire l’Homme qui a réconcilié la France révolutionnaire et le grand patronat, le prolétariat et le grand capital, l'élite universitaire et les participants de téléréalité, France culture et TF1, les jets privés et les charters, l'oligarchie et le peuple au point de les rendre inséparables.

Si son œuvre est immense, elle suscite bien des jalousies et des mesquineries de la part d'une poignée d'opposants attardés mentalement. Rappelez-vous cette polémique surréaliste relative aux séjours à l'étranger et aux jets privés. Notre cher leader dut lui-même rétablir les faits à la télévision :

«Expliquez-moi M'sieur Pernod comment les peuples du Maghreb et du Makhreb se seraient réveillés sans les tonitruantes vacances de militance de mes deux collaborateurs MAM et Fillon ?»

A chaque initiative de notre président, le monde entier retient son souffle.

Nous ne résistons pas à citer le ministre d’Etat du Travail, François Chérèque :

«Chaque jour, il permet à l’homme de remporter sur la nature et sur les spéculateurs quelques-unes de ses plus magnifiques victoires. L’Histoire retient d’ores et déjà, la fin des parachutes dorés et du réchauffement climatique grâce à sa clairvoyance et à son volontarisme politique hors du commun. La CFDT a su jouer le jeu ! Bien lui a pris.»

La véritable politique sarkozyste a commencé avec la décision du grand Sarkozy de lancer l’industrialisation en octobre 2018. Le guide a donné au peuple du travail et du pouvoir d’achat, le libérant des carcans administratifs et bureaucratiques afin qu’il puisse profiter d’une journée de travail supplémentaire, le dimanche.

Brice Hortefeux, le fidèle compagnon rend hommage à la sagesse et à la clairvoyance du guide :

«les résolutions de la crise économique et du problème des sans-papiers placent Nicolas Sarkozy sur la plus haute marche de l’Histoire.»

statuesarkozyjogging.jpg

La production annuelle de disques de Carla Bruni, la muse et la poétesse de la nation était de 200 000 unités en 2008. Elle est aujourd’hui en 2038 monté à 30 millions unités, ainsi chaque ménage possède les produits culturels de base. Pour la même période, la construction de talonnettes a augmenté de 123 860 à 8 655 500 unités par an.

Ainsi, Dassault, le ministre d’Etat à la Démocratie et aux Libertés publiques, reconnu internationalement pour son franc parler, a dit :

«Le développement de l’instruction générale, de l’enseignement technique et celui de la culture fécondent incontestablement l’action du président à vie. Il est le phare suprême qui guide notre peuple.»

Les déficits budgétaires qui grevaient l’action des prédécesseurs de notre président à vie, ont été comblés : les services publics ont tous été vendus. Les usagers ne se plaignent plus. Le client est roi.

Grâce à ses réformes des retraites entre 2010 et 2015, l'espérance de vie a bondi : le travail jusqu'à 75 ans, c'est la santé ! L’âge moyen est de 130 ans pour les femmes et de 110 pour les hommes. Le taux de natalité a également fait un grand bond en avant puisqu’il est de 6,5 enfants par femme.

Depuis plus de trente ans, Nicolas Sarkozy prend soin de chacun d’entre nous ! Comme le rappelle le ministre de la santé publique et privée, Claude Bébéar :

«Grâce à la lucidité et au courage de Nicolas Sarkozy, le problème de la dépendance a été éradiquée sans que cela coûte un euro au contribuable ! »

La sécurité des biens est rétablie ! Depuis 2013, à la moindre incartade au collège, le citoyen de 13 ans est embastillé pour cinq ans. La récidive est synonyme d’emprisonnement à perpétuité. La France compte 6 millions de prisonniers à vie qui produisent 25 % de l’énergie électrique renouvelable. Depuis 2014, la justice sans moyen et sans juge est beaucoup plus rapide et juste.

François Copé, le vice-président à vie du parti a illustré le bilan par ces quelques mots :

«Certains parlent de miracle. Sans doute, est-ce un miracle d’avoir un tel commandant en chef ! Nicolas Sarkozy fournit un travail considérable en s’occupant lui-même des entreprises travaillant pour l’informatique et les talonnettes. Il connaît bien des dizaines de directeurs d’usine, d’organisateurs du parti, d’ingénieurs principaux, les voyant souvent et obtenant, par la persévérance qui le caractérise, le dépassement des plans prévus.»

De son côté, le ministre d’Etat de l’Education, Alain Finkielkraut, fait le point dans son secteur :

«Il y a actuellement 15 millions et demi d’étudiants dans les universités et les établissements d’enseignement supérieur. Cette donnée sur l’enseignement ne prend toute sa valeur que pour qui se souvient du passé. La politique dictée par le guide dépasse nos rêves les plus fous. L’ouvrier type qui pilote sa machine outil est un intellectuel accompli qui est titulaire d’au moins deux doctorats en sarkozysme, théorique et pratique.»

L’opposition a presque disparu. On ne l'entend quasiment plus grâce à l'internet civilisé. N’est-ce pas Roger Karoutchi, le ministre d’Etat au Parlement, qui a coutume de dire en entendant certaines réserves sur la politique de notre guide :

«Il arrive parfois que les aigles volent plus bas que les poules, mais les poules ne parviendront jamais à s’élever à la hauteur des aigles !»

Sarkozy est la France, et pourtant comme a coutume de le dire notre ministre d’Etat à la Probité, Patrick Balkany :

«La simplicité naturelle de Nicolas Sarkozy, son désintéressement absolu des conditions de vie personnelle, sa fermeté intérieure, son éducation déjà remarquable lui donnent de l’autorité, attirent et retiennent l’attention autour de lui. Les ouvriers l’appellent : notre père. Cette sorte de génie de se mettre au niveau des auditeurs, c’est la raison profonde de la confiance que cet homme suscite dans les foules, et du rôle qu’il lui a été donné d’accomplir.»

François Fillon, fidèle collaborateur et Premier ministre de Nicolas Sarkozy président à vie de la République laïque positive donne cette définition nette :

«Il n’est ni schématique, ni vulgaire. Son pouvoir, c’est son formidable bon sens, l’étendue de ses connaissances, son étonnant rangement intérieur, sa passion de netteté, son inexorable esprit de suite, la rapidité, la sûreté, et l’intensité de sa décision, sa perpétuelle hantise de choisir les hommes qu’il faut.»

D’ailleurs, la ministre d’Etat à la Culture, Nadine Morano, peu suspecte de sarkozysme, confirme :

« Il sait ne sait pas aller trop vite. Il sait peser le moment. C’est là la qualité spécifique du guide, celle qui lui appartient en propre, en plus des autres : attendre, temporiser, résister aux tentations entraîneuses, avoir une patience terrible. N’est-ce pas ce pouvoir qui fait que de tous les chefs de l’Etat de l’Histoire, c’est Nicolas Sarkozy qui a le plus enrichi pratiquement la France et l’humanité, en ne commentant aucune faute !»

Le ministre de gauche et d’opposition, l’impétueux et indépendant Manuel Valls est bien obligé de le reconnaître :

«J’ai été antisarkoyste primaire. Mais maintenant que je peux survoler le siècle, Nicolas Sarkozy est la plus grande personnalité de notre siècle, le plus grand génie politique.»

propagandesarkozy.jpg

Ses compères socialo-communistes Dominique Strauss-kahn, ministre d’Etat des Nouvelles Technologie de l’information et du savoir, et Pascal Lamy, ministre délégué auprès du ministre d’Etat aux Talonnettes abondent :

«Sarkozy possède une énorme intelligence naturelle, mais aussi des connaissances étonnamment vastes. J’ai l’occasion d’observer sa capacité de pensée analytique durant les conseils des ministres. Il écoute attentivement ceux qui prennent la parole, pose parfois des questions, donne des répliques. Et, la discussion terminée, il en formule nettement les conclusions, fait le bilan.»

Marine le Pen, la ministre d’Etat aux droits de l'Homme et du citoyen confirme :

«Son étonnante capacité de travail, son aptitude national à saisir rapidement un sujet lui permettent d’étudier et d’assimiler en un jour une quantité de faits des plus variés, ce qui exige des capacités exceptionnelles. Sans elles, nous serions toujours empêtrés dans le trou de la sécu et le krach de 2008.»

Dès lors, il est on ne peut plus naturel que notre président à vie de la République laïque positive ait reçu la distinction suprême, le prix Nobel de la paix en 2012, toutes catégories confondues, pour l’ensemble de son œuvre émancipatrice.

Aussi, comme tous les soirs en prime time, dans un but éducatif et divertissant, notre chaine de télévision a le plaisir de rediffuser une émission politique.

Nous sommes le 10 février 2011, ce jour-là, notre grand dirigeant, le président Sarkozy répondait aux questions de citoyens coachés par Jean-Pierre Pernod, le célèbre journaliste d'investigation de renommée internationale, prix Sulitzer 2015.

Bonne soirée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte