Magazine Santé

Assurance santé : réduire ses frais de santé est possible

Publié le 15 février 2011 par Cmonassurance

Assurance santé : réduire ses frais de santé est possible



On constate depuis quelques temps, que les frais dentaires, le prix des lunettes ou des appareils d’audition ne cessent d’augmenter. La dépense finale sur ses frais de santé peut se montrer pesante même pour les assurés bénéficiant de bon remboursement de complémentaire santé. Effectivement, selon les dentistes, le prix d’une simple couronne peut varier de 350 à 1.000 €. On remarque ainsi que la pratique des prix des prothèses dentaires ou auditives est libre et varient fortement d’un médecin à l’autre, d’une région à l’autre.
Ainsi, pour permettre à leurs adhérents et assurés de ne pas subir les excès de tarifs, quelques assureurs se sont associés en 2003 pour créer Santéclair, une plateforme de gestion de risques. Il s’agit des assureurs de grands noms : Allianz, MMA-MAAF, Ipeca et la Mutuelle Générale de la Police. Toutefois, ont également accès aux services de cette plateforme tous les adhérents de la Mutuelle des Cheminots, de MAPA, de RCBF, de CARMA, ainsi que certains clients « grands comptes » des institutions de prévoyance et de courtiers, tels les groupes Mornay, Verspieren, Mercer, Gras Savoye, Novalis Taitbout.
Santéclair met à la disposition des particuliers un large réseau de professionnels libéraux qui se sont engagés à pratiquer des tarifs négociés en termes de soins dans l’optique, l’audition et dentaire. En effet, Santéclair est en partenariat avec 2.500 professionnels en dentaire, 1.700 professionnels en optique, 350 professionnels en audio prothèses, 150 diététiciennes et 50 centres de chirurgie de la myopie.
Il est à noter que d’autres compagnies d’assurance ont aussi lancé leurs propres plateformes de gestion de risques qui ont le même objectif : réduire la facture des frais médicaux au sens large, prothèses comprises.
Il est donc préconisé à chaque particulier membre d’une mutuelle santé, à titre individuel ou collectif, de vérifier si les services d’une telle plateforme lui sont accessibles. Si oui, les devis des frais de santé devraient être envoyés à l’assureur. Au cas où ce devis franchit le tarif moyen, la plateforme lui propose des praticiens proposant des tarifs plus rationnels. Mais, pour simplifier la tâche et en même temps maîtriser ses factures de soins, un particulier peut consulter directement un professionnel libéral appartenant au réseau de la plateforme.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine