Magazine Côté Femmes

Monet en point compté!!

Publié le 15 février 2011 par Annelise

Bonjour à toutes et à tous !!

Aujourd’hui, je suis d’humeur plutôt studieuse, allez savoir pourquoi. Du coup, j’ai décidé que mon billet du jour le serait aussi… Mais non, ne partez pas !!! Vous allez voir, c’est informatif, mais ça a bien entendu un rapport avec la broderie !!! (Et, accessoirement, quand, dans peu de temps, votre enfant ou petit-enfant viendra vous demander de l’aide pour un exposé sur les impressionnistes ou Monet, vous me direz merci 

Monet en point compté!!
  !!!)

Vous avez du vous en rendre compte, chez Aubusson, Canevas et Laines d’Aubusson, il y en a pour tous les goûts. Et parmi la collection des points comptés, plusieurs sont issus de tableaux de grands maîtres de l’impressionnisme, dont Monet.  

C’est d’ailleurs sur ce dernier que nous allons nous attarder aujourd’hui. Sur notre site, si vous faîtes une recherche avec le terme Monet, vous aurez le choix parmi pas moins de 10 des plus belles œuvres du peintre. Mais avant le choix et la broderie, un peu d’histoire…….

Monet en point compté!!

Les Iris, kit point de croix (point compté) d'après une oeuvre de Monet

Claude Monet est un peintre français lié au mouvement impressionniste.

Il est né à Paris le 14 novembre 1840. Il a dix-huit ans lorsqu’il fait la connaissance du peintre Eugène Boudin au Havre. À l’époque, le jeune Monet n’est encore que caricaturiste et Boudin, décelant chez lui un vrai talent, va alors l’encourager à s’intéresser à la peinture. Il lui conseille de quitter Le Havre pour Paris dans le but d’y prendre des cours et d’y rencontrer d’autres artistes. Cette période de sa vie aura une influence essentielle dans la genèse de son art.

En 1862, Monet étudie l’art avec Charles Gleyre à Paris, où il rencontre Pierre-Auguste Renoir et avec qui il fonde un mouvement artistique qui s’appellera plus tard impressionnisme.

L’impressionnisme est un mouvement pictural français, né de l’association de quelques artistes de la seconde moitié du XIXe siècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifesta notamment de 1874 à 1886 par huit expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l’art moderne avec l’académisme. L’impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives à mobilité des phénomènes plutôt que l’aspect stable et conceptuel des choses.

Les peintres impressionnistes, qui se veulent réalistes, choisissent leurs sujets dans la vie contemporaine, dans un quotidien librement interprété selon la vision personnelle de chacun d’eux. Travaillant « sur le motif », ils poussent très loin l’étude du plein air, font de la lumière l’élément essentiel et mouvant de leur peinture, écartant les teintes sombres pour utiliser des couleurs pures que fait papilloter une touche très divisée. Ils sont indifférents à la recherche, chère aux classiques. Parmi les principaux représentants du courant impressionniste, il faut citer Monet, Pissarro et Sisley, qu’accompagnent d’autres artistes dont les personnalités respectives évolueront de façon nettement distincte : Auguste Renoir, Paul Cézanne, Edgar Degas, pour ne citer qu’eux.

En 1872, Monet peint un paysage du port du Havre : Impression, soleil levant. Cette œuvre a été présentée au public lors de la première exposition impressionniste en 1874. La manifestation n’a pas eu le grand succès attendu par les peintres et un grand nombre de comptes-rendus ont été assez hostiles, particulièrement celui provenant du critique Louis Leroy du Charivari qui, inspiré du tableau de Monet s’était servi du mot impression pour se moquer du style des exposants. Lors de la troisième exposition impressionniste, en 1876, les peintres reprirent à leur compte le terme d’impressionnisme pour identifier leur style. Cette première exposition était organisée par un groupe de peintres dont Monet avait prit la tête, La Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs en réaction contre le « Salon » officiel.

Un des modèles de Renoir, Camille Doncieux, deviendra quelques années plus tard son épouse. Elle lui servit plusieurs fois de modèle, notamment pour Femmes au jardin. Elle décède le 5 septembre 1879. Trois ans plus tard, Monet loue le pressoir et son clos normand à Giverny près de Vernon (Eure) et s’y installe alors définitivement. Il a exactement 43 ans et n’est encore qu’au milieu de son existence. Il aménage la grande maison et un vaste jardin floral En 1893, soit dix ans après son emménagement dans la maison, il crée le jardin d’eau avec son étang aux nymphéas. Il lui inspirera quelques-unes de ses toiles les plus connues, dont les toutes dernières.

Monet aimait particulièrement peindre la nature contrôlée : son propre jardin, ses nymphéas, son étang et son pont, que le passionné des plantes qu’il était avait patiemment aménagés au fil des années. Il a également peint les berges de la Seine. En 1914, Monet commence une nouvelle grande série de peintures de nymphéas, sur la suggestion de son ami Georges Clemenceau.

Claude Monet est décédé le 5 décembre 1926.

Monet en point compté!!

Alors maintenant que vous êtes incollable sur la vie de Monet et les impressionnistes,  il ne vous reste plus qu’à faire votre choix… Le mien se porterait volontiers sur La Pie, ou Nymphéas, ou encore sur Arbre en fleurs…. Enfin bref, le choix est plutôt compliqué, et je n’ai jamais été très doué pour départager plusieurs choses qui me plaisent 
Monet en point compté!!
  … J’espère pour vous que ce n’est pas votre défaut à vous aussi
Monet en point compté!!
" />
Monet en point compté!!
' class='wp-smiley' />   !

Je vous laisse donc devant ce choix cornélien, et je vous souhaite une très bonne semaine pleine de petites croix en tout genre !

A très bientôt les croipinettes !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Annelise 249 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte