Magazine

une "campagne" qui plait pas

Publié le 15 février 2011 par Pjjp44
A quelques heures de l'ouverture du salon annuel et parisien de l'agriculture, on peut voir sur les murs du métro la nouvelle campagne d'affichage de France Nature EnvironnementPour mettre tout le monde d'accord on peut dire que pour tous- c'est la campagne de trop.-trop de danger pour les uns,-trop de provocation pour les autres,-trop de profits sur le dos de la santé pour les uns-trop de dégoût pour les uns et les autres...trop, trop, trop...
Seulement pas sur que  tout le monde parle  de la même campagne-Bien sur certains vont trouver  caricatural -allez choquant-  de montrer  par exemple un  enfant jouant à marée basse au milieu des algues vertes , surtout que tout le monde sait bien que lorsqu'il y a des algues vertes on ne va pas jouer dedans, Hein! il est bête celui-là c'est un parisien ou quoi? Et les parents ils sont où les parents hein?

Mais le plus choquant messieurs les représentants de certaines  filières agricoles et politiques associés , n'est-ce pas plutôt que l'on sait pourquoi il y a régulièrement des algues vertes sur les plages bretonnes, on sait aussi quoi faire pour s'en débarrasser  et l'on ne fait rien. Ah  si , j'oubliais on  se parle disent certains, certes c'est bien de se causer mais... en attendant les algues reviennent et l'eau du robinet est à déconseiller...Alors, vous pensez parler longtemps encore?
Ah, dame,  je comprends que cela ne soit pas simple affronter de très influentes susceptibilités ayant de nombreuses  ramifications dans toutes  les strates des pouvoirs....aussi en attendant, tiens,  soutenons la plainte d'une  filière porcine pour faire interdire la campagne d'affichage...
Et
selon les  dernières nouvelles ça n'aurait pas marché ...



le communiqué de presse de l'AFP:

OGM, algues vertes, pesticides: une campagne d'affichage choc dans le métro

PARIS - Un homme jouant à la "roulette russe" en pointant un épi de maïs sur sa tempe ou un enfant assis au milieu d'algues vertes dont la décomposition "dégage un gaz mortel": les écologistes de FNE lancent une campagne d'affichage choc avant le Salon de l'agriculture.
"Le ton change, ça surprend", a convenu lundi Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, fédération de 3.000 associations de protection de la nature, au ton habituellement beaucoup plus policé.
Le président de la FNSEA, Xavier Beulin, dans un courrier adressé aux responsables régionaux du syndicat des agriculteurs, a regretté "une campagne choc, caricaturale et clairement orientée contre l'agriculture".
Vingt et une affiches de FNE (6 visuels différents) doivent être placardées mardi, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture, dans trois stations de métro à Paris pour dénoncer les OGM, la prolifération d'algues vertes et la dangerosité des pesticides pour les abeilles, a-t-il précisé.
L'un des visuels présente un jeune homme en train de s'adonner à la "roulette russe" en pointant sur sa tempe un épi de maïs sous le slogan: "C'est sans danger". Une façon pour les écologistes de dénoncer le fait qu'on "n'a pas encore assez de recul" scientifiquement pour pouvoir cultiver des OGM.
Une autre affiche présente un enfant en maillot de bain en train de jouer sur une plage couverte d'algues vertes avec ce message visant notamment "l'élevage industriel des porcs": "Bonnes vacances - Leur décomposition dégage un gaz mortel pour l'homme."
"Arrêtez vos salades", intime une autre montrant aussi des algues vertes.
Pour dénoncer la dangerosité des pesticides pour les abeilles, FNE a recours à une affiche aux couleurs jaune et noir du film Kill Bill de Quentin Tarantino dont le titre est détourné en "Kill Bees".
"Pour chacune de ces affiches, on est sur des messages que FNE porte depuis quarante ans. Avec le Grenelle de l'Environnement, on a obtenu des choses, mais on a un peu l'impression qu'il y a un coup de mou, notamment depuis le dernier Salon de l'agriculture", souligne Benoît Hartmann.
Deux organisations professionnelles d'éleveurs (bovins et porcs) ont saisi la justice pour demander en référé l'interdiction de certains visuels, a précisé FNE. Les décisions devaient être rendues ce lundi en fin de journée.
"Il y a d'autres façons d'ouvrir le dialogue que de taper toujours sur la tête des mêmes", a regretté Inaporc, l'interprofession nationale porcine, qui demande l'interdiction des deux visuels sur les algues vertes.
La FNSEA, elle, a choisi "l'ignorance". Mais M. Beulin, dans son courrier, exprime son "dégoût" face à "une campagne parisienne de dénigrement", assurant que le syndicat "a, depuis longtemps choisi de dialoguer avec les ONG environnementales".
(©AFP / 14 février 2011 13h24) vu chez: Romandie news

France nature environnement

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog