Magazine High tech

Poker en ligne: All in

Publié le 16 février 2011 par Icarius

Depuis pas mal de temps j'entend parler à chaque fois quelqu'un dire " réaliser une application mobile qui marche permet de devenir". Le truc c'est que le business modèle de vendre son application ou la rémunération via la publicité cela rend cette possibilité très limité je trouve. Toutefois un business rentable est bien celui du jeu en ligne, et attention je ne parle pas de World of Warcraft là, je vous parle de jeu d'argent. Et ce monde là s'apprête à envahir votre mobile.

title.jpg

Le marché du jeu en ligne c'est la bagatelle de 22.8 milliard d'euros brut en 2010 réparti entre 2400 sites web. Et ne vous y prenez pas, La Coupe du Monde 2010 et tous ces paris en ligne n'ont pas généré plus de 1% de ce revenu.

Il est annoncé par l'ensemble des cabinets d'études que ce marché sera en hausse en 2011 pour tout un tas de facteurs. Et le facteur qui me trotte en ce moment et m'a donné envie d'écrire ce billet c'est le fait qu'il y a sept mois en France il y a eu la légalisation des jeux en ligne. Avant seule la Française des Jeux avait le monopole sur ce marché.

Le marché du jeu en France c'est 26,3 milliards d'euros (loto, casino, courses de chevaux et les jeux en lignes) en 2010, cela représente 2 tonnes d'or. Cela veut dire que chaque jour il y a 72,16 millions d'euros qui sont dépensé. Et cette déréglementation a permis de lancer d'autres "joueurs" qui ont décidé de se spécialiser. Notamment au Poker qui a le vent en poupe ces dernières années. Ces nouveaux opérateurs (25 sur 48 pour le poker) détenteurs d'une licence de jeu ont dû investir énormément en publicité, développement et infrastructures.

Mais la route semble pavé d'embûches pour eux, malgré leur études de marché et leurs business plan qui ont dû ravir les investisseurs, je pense notamment à Marc Simoncini (fondateur de Meetic) et aujourd'hui détenteur de Jaîna Capital (ou comment faire de l'argent avec de l'argent au lieu de payer des impôts) fond d'investissement pour diverses entreprises comme Winamax avec pour tête d'affiche Mr Bruel.

Mais voilà une nouvelle génération de business implique une nouvelle génération de menaces et d'opportunités. Mettez à jours votre matrice SWOT les mecs car voilà du lourd.

1 - Le marché des applications mobiles:

"Eh si les gens jouaient directement au poker depuis leurs smartphones ? Ouai ils pourront jouer plus et on gagnera plus ! Aller on le fait !"

Aujourd'hui le marché mobile subit un revirement de toutes part avec la bataille des os mobiles:

- Android de Google
- iOS d'Apple
- Windows Phones 7 de Microsoft
- RIM pour BlackBerry
- Bada pour Samsung
- WebOS pour Palm
- Symbian pour Nokia

Selon Gartner Windows Mobile devait mourir, Symbian perdre des parts de marchés et laissant la place à un top 3 (Android, iOS, RIM) et tous cela d'ici 2012.

Heureusement qu'il ne faut pas croire tout ce que peut dire Gartner nous voilà en ce début d'année 2011 que Nokia abandonne Symbian pour la plateforme Windows Phones ce qui bouleversera le top 3 et promet un résultat encore indéfini (Si Nokia m'engage à un niveau stratégique, je peux mettre Windows Phones 7 dans le top 3 assurément

;)
). Bon, quand bien même il y a des valeurs surs, je pense à l'Iphone, il y a assurément une clientèle ici.

winamax.jpg

C'est là que Winamax (cité un peu plus haut, je les aime bien^^) lance son application Iphone pour jouer au poker et parier des sous. "Excellent, nous sommes les premiers" ont dû s'écrier les gens de Winamax. Seulement voilà, la politique d'Apple précise que les jeu d'argent réel sont interdit sur leurs plateforme.

android-nfc.jpg

Ah, blocage. Dans un monde où bientôt nous paierons tout avec des puces NFC (Near Field Communication) sans contact nos achats, on ne peut pas utiliser d'applications mobiles et jouer de l'argent réels sur la plateforme la plus in du moment. En attendant les sites de jeux en lignes vont donc tous se jeter à corps perdu dans cette nouvelle ère du jeu mobile. Au choix des sites web mobiles pour jouer sur l'Iphone, mais le rendu graphique sera limité comme à choisi SwitchPoker:

switchpok.png

Des jeux d'argents sur des plateformes comme Android, je prend l'exemple de FullTiltPoker (2éme opérateur mondial) à lancer son application poker avec argent réel en Novembre 2010:

full-tilt-poker-android.jpg

Quelques limitations heureusement, pas de rechargement possible depuis son smartphone et nécessité de repasser derrière son ordinateur. Au final bWin aura réussi son coup avec une application Iphone permettant le jeux d'argent réel en Autriche et au Royaume-Uni. Etant le premier, cela à fait un bon coup de pub et bWin compte étendre cela au marché français:

bwin-live-iphone-app-356.jpg

Pour le moment je n'ai pas trouvé sur le net comment bWin à réussi ce tour de force (accord, faille ? Que sais je ?).

Microsoft aussi s'y met, Full House Poker sera un jeu Xbox et sur smartphones Windows Phones. Arrivée prévu d'ici l'été 2011. Quelques rumeurs circulaient lors du dernier Consumer Electronics Show 2010 se tenant à Las Vegas (CES). La console de jeu étant connecté au net, et le compte Xbox Live accessible sur console et Windows Phones devrait rapporter (30 millions de joueurs potentiels).

Rassurons Mr Simoncini avec les inquiétudes du retrait de Steeve Jobs, il est fort à parier que les restrictions d'Apple vont être levé, histoire de rentabiliser après une baisse d'action. Cela fera une épine du pied en moins, je dis bien une car le cauchemar n'est pas fini. Cette transition à la mobilité est une indéniable mutation de notre web, avec la 3G, le développement du marché des smartphones et des jeux les transformant en console de jeu portable.

2 - L'infrastructure:

Voilà un mot que j'entend tous les jours, pouvoir gérer des millions de joueurs sur ordinateurs ou mobiles n'est pas chose aisé. Il va falloir penser, base de données, redondances matérielle et surtout bande passante. Les sites de jeux en ligne se montaient il y a encore quelques années (monte encore) à Malte pour la fiscalité minime à 0.5% des mises, et avec un plafonnement des taxes à 470 000 euros. Plus de 400 sociétés s'y sont installés mais leur fiscalité est en cour de révision.

Bien que le coût en bande passante est ultra faible avec Go Malta , il y a saturation très vite. Toutes ces sociétés passe par un câble sous marin pour être connecté à un data center en Tunisie en passant par l'Italie:

ifrastructure_malte.jpg

Quelques opérateurs français ont déjà subit quelques bugs ou pannes hardware et software. En pleine partie, imaginez vous avec un pot de perdu ? Il y a clairement ici un manque à la conception pour créer des univers trop larges trop vite. Et dans mon optimisme sans fin je dirais de faire attention également au faille de sécurité:

Certains opérateurs comme Zynga se sont fait pirater leurs serveurs et via de faux comptes facebook, un hommes de 29 ans a accumuler 400 milliards de jetons virtuels. Je précise que Zynga est valorisé 5 Milliards de dollars (Farmville, Cityville, Mafia Wars c'est aussi eux).

Bon alors, ça vous donne envie de jouer au poker ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Icarius 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine