Magazine Société

Eric Zemmour condamné pour avoir dit un fait

Publié le 19 février 2011 par Francisrichard

eric zemmour condamnéHier les jugements sont tombés. Eric Zemmour a été condamné avec sursis pour incitation à la haine raciale, discrimination à l’embauche, discrimination raciale. La diffamation raciale n’a pas été retenue contre lui.

Le 6 mars 2010, Eric Zemmour [dont la photo provient d'ici] s’était exprimé sur Canal+ et France Ô.

Sur Canal+, dans l’émission de Thierry ArdissonSalut les Terriens, après s’en être indigné, il avait expliqué pourquoi il était possible d’être contrôlé au faciès à répétition ici :

"Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois ? Pourquoi ? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait."

Sur France Ô il avait dit que les employeurs "ont le droit" de refuser d’embaucher des arabes ou des noirs.

Pour ces propos il a été poursuivi en justice d’une part par SOS Racisme, le MRAP et la LICRA, d’autre part par l’UEJF et J’accuse.

Les premières organisations ont obtenu 1'000 euros de dommages et intérêts chacune, Eric Zemmour a été condamné à 1'000 euros d’amende avec sursis et 2'000 euros de frais de justice pour discrimination à l’embauche et incitation à la haine raciale.

Les secondes ont obtenu chacune un euro, Eric Zemmour a été condamné à 1'000 euros d’amende avec sursis et 750 euros de frais de justice pour discrimination raciale pour les seuls propos tenus sur Canal +.

Autrement dit, au total, le journaliste va devoir débourser 5'752 euros, sans compter les frais de publication des jugements dans la presse, et sera en sursis de devoir payer 2'000 euros d’amende s’il récidive.

Au regard de la loi, quoiqu’on pense d’elle – il y a une différence entre légalité et légitimité ; il n’existe pas de liberté de contracter en France, qui est un pays socialiste – la condamnation d’Eric Zemmour pour discrimination à l’embauche ne faisait pas un pli.

Il n’en est pas de même pour ce qui concerne l’incitation à la haine raciale et la discrimination raciale pour lesquelles Eric Zemmour a été condamné. Il s’est en effet contenté de dire un fait.

Certes il aurait certainement fallu qu’il développe les circonstances qui conduisent à ce fait, notamment les erreurs répétées de la politique d’immigration française au cours des dernières décennies, mais ce n’est pas le genre d’émission où vous en est laissé le temps. Du coup la petite phrase apparaît dans sa brutalité factuelle.

Tel quel ce jugement politiquement correct apportera de l’eau au moulin du Front National, en pleine ascension dans les sondages, du fait que les organisations qui ont poursuivi Eric Zemmour, semblent vouloir interdire de seulement évoquer certains faits. Quant à la justice française elle ne sort pas grandie de ses jugements puisqu’elle semble interpréter la loi pour leur complaire.

La grande perdante reste en tout cas la liberté d’expression. Ce n’est pas en brisant le thermomètre qu’on supprime la température.

Francis Richard


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine