Magazine Culture

Point sur les révoltes au Moyen-Orient

Publié le 20 février 2011 par Copeau @Contrepoints

Derniers développements au Maghreb et au Moyen-Orient, où une vague de contestation sociale et politique sans précédent est réprimée dans le sang par les régimes autoritaires.

Point sur les révoltes au Moyen-Orient
Au moins 104 personnes ont été tuées en Libye depuis le début de la contestation mardi, selon Human Rights Watch, après de nouveaux heurts meurtriers samedi entre forces de sécurité et manifestants. Un haut responsable libyen a affirmé qu’un « groupe d’extrémistes islamistes » retenait en otage des membres des forces de l’ordre et des citoyens à Al-Baïda, dans l’est du pays.

Plusieurs milliers de Marocains manifestaient dimanche à Casablanca et à Rabat pour réclamer des réformes politiques et une limitation des pouvoirs du roi, premier mouvement de ce type dans le pays depuis le début des révoltes qui secouent le monde arabe.

L’opposition politique au Bahreïn dialogue avec le prince héritier sur des réformes politiques et continue de poser comme préalable la démission du gouvernement. Sur le terrain, des milliers de protestataires affluaient sur la place de la Perle, au centre de Manama, reconquise samedi après le retrait de l’armée et de la police.

Plusieurs centaines d’étudiants ont manifesté dimanche devant le campus de l’Université de Sanaa, au Yemen, sans être inquiétés par les partisans du pouvoir tenus à l’écart par la police. Samedi, pro et anti-régime s’étaient violemment affrontés à Sanaa, et des heurts entre manifestants et forces de sécurité avaient fait un mort à Aden, dans le sud.

Les banques ont rouvert dimanche en Égypte et les ouvriers de la Misr Filature et Tissage, la plus grande usine d’Égypte, ont repris le travail, alors que les militaires en charge du pays s’étaient montrés menaçants ces derniers jours face aux troubles sociaux.

Quelques milliers de Tunisiens manifestaient dimanche à Tunis pour réclamer la démission du gouvernement de transition dirigé par Mohamed Ghannouchi, l’élection d’une assemblée constituante et un système parlementaire.

Les autorités iraniennes ont mis en garde contre toute manifestation de l’opposition dimanche, après la publication par des sites d’opposition, dont ceux des deux leaders Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, d’un appel à un rassemblement en mémoire aux victimes de la manifestation antigouvernementale du 14 février à Téhéran.

Une dizaine d’Algériens ont été blessés samedi lors d’une tentative de marche, réprimée par d’importantes forces de l’ordre, contre le régime dans le centre d’Alger. Mais un député présenté par l’opposition comme « grièvement blessé » a pu quitter l’hôpital dans la soirée.

Dix manifestants ont été blessés en Irak samedi lors d’affrontements avec les forces de sécurité kurdes à Souleimaniyeh dans le nord de l’Irak, où les deux principaux mouvements kurdes sont accusés de corruption.

Trois importantes figures de l’opposition ont été arrêtées samedi à Djibouti au lendemain d’une manifestation sans précédent contre le président Ismaël Omar Guelleh qui a dégénéré en de violents affrontements ayant fait officiellement deux morts.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte