Magazine

Chaussalet : le caïd qui éructe

Publié le 22 février 2011 par Laurelen
Attendez-vous à ne rien savoir de la bouche d'Alexis Chaussalet, caïd qui se complaît à manier son troupeau d'élèves, un troupeau tout disposé à sécher les cours et à répéter à l'envi de squelettiques slogans. N'attendez pas de lui ne serait-ce qu'un petit discours où il développerait sa pensée; ce n'est pas de la compétence d'un caïd : il éructe un slogan et les moutons doivent bêler à qui mieux mieux pour répandre la même idée. Aucun effort intellectuel !

Et pourtant il y aurait tant à dire sur les suppressions de postes d'enseignants. On sait bien que les quelques postes qui vont être supprimés pourraient être occupés par des enseignants qui exercent leurs talents ailleurs que dans l'Education Nationale. Ils sont foison ! Déjà quelques bonnes dizaines dans chaque rectorat ! Les chargés de missions, agglutinés au rectorat, devraient être recrutés parmi des enseignants fraîchement retraités : en plus de la pension de retraite, on ajouterait une petite indemnité. On économiserait à la fois du personnel et de l'argent public. De même, remettons au travail, dans les classes, en présence des élèves, les planqués de la MAIF, de la MGEN et des syndicats. On doit revoir la réglementation de façon que nos vaillants planqués soient remplacés avantageusement par des retraités qui bouillonnent de santé. Raymond Mollard a donné un bel exemple : retraité de l'E. N., il a bénéficié pendant de longues années d'une indemnité auprès Vergès, en qualité de vice-président de la Région Réunion, et il serait encore à son poste si Vergès n'avait pas été éjecté de la Pyramide inversée ! Autres exemples : nos élus nationaux et locaux, retraités de l'Education Nationale, ayant bon pied, bon oeil, s'accrochent avec grande vigueur à leur mandat avec l'espoir de battre le record de Vergès !

Il faut savoir que des planqués de la MGEN et des syndicats vont réussir à faire toute leur carrière d'enseignants sans jamais mettre les pieds dans une classe, alors qu'on a dépensé des sommes importantes pour les former au métier de professeur ! C'est un gros gaspillage de l'argent public !

Que reste-t-il à espérer? Qu'un candidat à la présidentielle de droite ou d'extrême droite remette en cause cette scandaleuse niche des planqués de notre Education Nationale !

Et qu'en pensent Alexis Chaussalet et Huguette Bello ?

Gérard Jeanneau


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurelen 224592 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte