Magazine Côté Femmes

Le 20 Février Au Maroc et Après?

Publié le 22 février 2011 par Marie496
Les manifestations très calmes et très dignes du Dimanche 20 Février, si l'on excepte les émeutes violentes d'Al Hoceima et de Tanger, ont eu, malgré la tentative de non information de la veille, et le silence de la presse gouvernementale, un impact profond: L'hebdomadaire Tel Quel  a quand même listé 50 points à réformer, ce qui n'est pas rien.
Mais l'audace a été de réclamer haut et fort ce qui se murmurait depuis un certain temps: une vraie monarchie parlementaire dans laquelle le Souverain "règne mais ne gouverne pas"!
L'anniversaire de la Marche Verte,entreprise pour la récupération du Sahara sous Hassan II, fut une heureuse opportunité au Souverain de faire un discours qui anticipait un peu la date : Au lieu du 6 Novembre, il fut donc tenu le 21 Février!Ainsi le Roi  a-t-il pu s'exprimer sans perdre la face, sans paraître y être contraint par les évènements.
Le conseil économique et social , attendu pendant 20 ans, adopté par le parlement le 7Janvier2011, vient en effet d'être installé!Il y a "urgence de protéger les droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux, pour que les populations pauvres et vulnérables ne subissent pas les dommages des politiques publiques, ni les dommages collatéraux de la mondialisation économique et financière"(forum des alternatives du Maroc)
Mais le Maroc est aussi doté du Centre de Recherches juridiques économiques et sociales LINKS depuis le 20 Octobre 2004  dont l'objectif est "Promouvoir, financer et valoriser la recherche sur des thématiques juridiques, économiques et sociales intéressant l’entreprise marocaine";
De même depuis 2007, existe un Think Thank, l'IRES,Institut Royal d'Etudes Stratégiques qui "mène des études et des analyses stratégiques sur les questions dont il est saisi par le Roi  et assure une fonction de veille, au niveau national et international, sur des domaines jugés stratégiques pour le pays".
C'est pourquoi, ne voulant absolument pas donné la moindre impression d'être pris au dépourvu et affirmant le leadership traditionnel  de la Monarchie, , il a été question avant tout de  "la dynamique réformatrice"sans toutefois céder à l"improvisation"; Si la " citoyenneté"est mentionnée, il y a un grand silence sur les réformes politiques réclamées, ne s'attardant que sur les nouveaux outils mis en place pour les éventuelles réformes sociales et économiques.Le Maroc  appliquera-t-il la morale de la Fable de La Fontaine "Le lièvre et la tortue""Rien ne sert de courir....?
D'ailleurs la police a dispersé avec une certaine brutalité des manifestants de Rabat lundi soir !
Je ne peux que penser à la jolie constatation qu'avait faite devant mes étudiants en 1993/94 Zakia Daoud après les "réformes d'Hassan II" qu'on qualifiait alors d'ouvertures:"Ce n'est pas parce que le périmètre de l'enclos est plus large qu'il n'y a plus d'enclos"
 "Il vous incombe aussi d’impulser l’adhésion de chacun à l’effort engagé pour assurer le développement à une cadence accélérée, en vue de réaliser une juste répartition de ses fruits, dans le cadre de l’équité sociale et de la solidarité nationale."intime le Souverain à ce conseil consultatif qu'il vient donc d'installer le 21Février.
Bref, c'est le "je vous ai compris" de De Gaulle, à la Marocaine!
Espérons qu'il n'y aura pas la même suite!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marie496 105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte