Magazine High tech

Readability fait les frais de la politique Apple

Par Ebouquin

Readability fait les frais de la politique AppleLa politique d’Apple sur les applications commercialisées dans l’App Store commence à faire ses premières victimes. La semaine dernière, nous vous parlions de Readability, un service permettant de récupérer du contenu web pour le lire ultérieurement et avec un meilleur confort de lecture. Surfant sur la vague de la lecture mobile (comme le montre le site du service, où l’on ne pourra manquer l’iPad dans l’en-tête), Readability s’est associé à Instapaper pour concevoir un service de clipping d’articles, mais avec la particularité de proposer une système de rémunération aux auteurs. Couplé à une application iPhone et iPad, le service aura de quoi séduire.

Mais Apple vient de remettre en question ce business-model en refusant l’application iOS du service, prétextant que celle-ci n’utilise pas le système In-App Purchase mais un autre moyen de paiement. Readability justifie ce choix par son modèle de reversement d’une partie des royalties aux auteurs des articles sauvegardés. En effet, le service reverse 70% des revenus perçus sur son abonnement directement aux auteurs, passant outre le modèle d’Apple. Dans une lettre ouverte à Apple, le fondateur de Readability appelle à la fin de cette pratique et que le service utilisera l’In-App Purchase si Apple reverse ses 30% aux auteurs et éditeurs de contenus. Cependant, peu de choses laissent penser qu’Apple cédera la première dans ce bras de fer.

Décidément, l’article 11-2 des conditions générales de l’App Store commence à faire des dégâts. Ironiquement, la numérotation de cette clause n’est pas sans rappeler le titre 11 du code américain des faillites… Espérons que cet article n’aura pas raison de sociétés innovantes telles que Readability.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines