Magazine Internet

Wikipédia et les "clans"

Publié le 22 février 2011 par Pierrotlechroniqueur

Antandrus pointait le risque dans sa 34e observation (que je devrais vous traduire, mais là, j'ai la flemme) : au bout d'un certain temps, existe la possibilité que la communauté wikipédienne se décompose en groupes. Phénomène finalement naturel d'un point de vue sociologique et inhérent au fonctionnement communautaire : à force de fréquenter plus ou moins les mêmes personnes, même virtuellement, on finit par se sentir des affinités avec telle ou telle personne — ou plutôt, ici, tel ou tel pseudonyme — ce qui nous conduit, par exemple, à chercher à l'impliquer dans notre travail wikipédien. Les regroupements peuvent aussi se faire par intérêts thématiques communs, et c'est alors tout ce qu'il y a de plus officiel : ce sont les projets. Mais le risque existe alors que les groupes "d'amis" se transforment, principalement à cause d'interférences extérieures ou d'existence de causes — ou de dégoûts — identiques, en véritables clans. Et, conséquence logique, que plusieurs clans se fassent alors la guerre entre eux. Lorsque de tels clans contiennent suffisamment de personnes, on peut même parler de guerre civile. Ce n'est pas théorique, comme Darkoneko l'a récemment montré en décrivant la triste situation actuelle de la Wikipédia lusophone

Soyons clairs, la situation de la Wikipédia francophone est de plus en plus propice à de tels événements1. Plusieurs observateurs l'ont remarqué : il existe des groupes, aux influences variables — mais les effets communautaires sont parfois nets — qui s'affrontent de plus en plus clairement entre eux. Les derniers "spectacles" ont d'ailleurs été assez hallucinants à ce sujet. Le chroniqueur que je suis a donc décidé de faire son travail et d'enquêter sur ces différents groupes, en contactant quelques-uns de mes informateurs, et en partant de ce que je savais déjà2. Je vous vois d'ici scander l'habituel "Des noms ! Des noms !". Cela tombe bien : vous allez les avoir. Et j'ajoute qu'il y a un outil, mais pas que celui-là, qui joue qu'on le veuile ou non un rôle important : IRC. Mais, auparavant, je souhaite faire une quadruple mise au point :

  • Premièrement : ce n'est pas parce que certaines personnes souhaitent informellement, et même, pourquoi pas, physiquement, se regrouper par affinités qu'il s'agit forcément d'un "clan", comme je le soulignais plus haut. Il s'agit par conséquent de présenter les choses, et les personnes, et certainement pas de porter le moindre jugement. Je me garderai d'ailleurs bien de le faire. Chacun tirera ses propres conclusions au vu de ce que je dirai et des agissements de tel ou tel sur Wikipédia.
  • Il ne faut pas non plus voir des clans et des complots partout, et surtout ne pas sous-estimer les mécaniques primaires de comportements collectifs que je dégageais ici, notamment.
  • Tous ceux qui font partie d'un groupe ne sont pas forcément d'accord entre eux, des dissensions internes sont parfois visibles. Du reste, la plupart des groupes, qui s'appellent parfois humoristiquement "cabales", se forment par proximité géographique. Donc les idées sont très loins d'y être homogènes.
  • Et parce qu'il n'y a pas toujours d'homogénéités, il y a aussi clairement des alliances de circonstances qui se font et se défont au gré du vent.

Ceci étant posé, place à l'inventaire, avec quelques observations et commentaires (bienvenus, je l'espère) :

  • Comme je le disais plus haut, se regrouper pour tenter d'influer sur les affaires wikipédiennes (car, pour ce groupe-là, c'est de cela qu'il s'agit) n'est pas nouveau : il y a quelques années,  d'après mes informations, il existait sur IRC un chan privé3 regroupant quelques personnes, pas forcément toujours d'accord entre elles, mais qui étaient, par leurs fonctions et leur supposée influence, invitées à le faire. On y retrouvait, entre autres, selon les époques, et pas forcément simultanément : Guillom, Pyb, (:Julien:) ("LeBron" sur IRC), Esprit Fugace, Schiste, Phe, Darkoneko, Poulpy, Mmenal, Gribeco, Clem23, David.Monniaux ("Submarine" sur IRC), Arria Belli, Ceridwen, Chaps the idol, Moumousse13, Solveig. Aujourd'hui, et la complicité se fait aussi via d'autres réseaux comme Twitter, probablement Messenger et, bien sûr, Wikimédia France (vous avez sans doute remarqué qu'il y a plusieurs membres du CA), il existe clairement un groupe composé de Pyb, Phe, Mmenal, Esprit Fugace,  Poulpy, (:Julien:), mais aussi Kropotkine 113 et Elfix. S'y ajoutent, mais uniquement par "alliances" intéressées (proximité idéologique, ce groupe étant inclusionniste, ou haine du groupe rival que je présente juste après) : GL, Gede, Xic667, Lgd, Moez, Hadrien et DocteurCosmos. Sans oublier les relations, tout à fait honorables et compréhensibles, issues de Wikimédia France et/ou de la "cabale Île-de-France" de Twitter : Serein, Coyau, Edhral ...
  • "En face"4, le groupe, à tendance suppressioniste, lui, anti Comité d'arbitrage et anti Wikimédia France (l'origine du conflit est là, même si les querelles de personnes ont pris le pas sur ces divergences de fond), et qui dispose également de son salon privé5. D'après les informations que j'ai obtenues,  il y a 26 personnes enregistrées sur ce canal pour une moyenne de 15 à 20 par jour. Je n'ai donc pas obtenu tous les noms — c'est dur le "journalisme d'investigation" — mais je sais qu'on y trouve : Grimlock, Suprememangaka, Meodudlye, Garfieldairlines, Savant-fou, Schlum, Argos42, Quentinv57, Moipaulochon, Nemoi, Fm790, Myst, Juraastro et Toufik-de-Planoise. Des IRL, beaucoup plus discrètes que celles de la cabale IdF de Twitter, seraient par ailleurs organisées sur Paris de temps à autres.
  • Deux groupes se sont par ailleurs créés après des conflits autour de certains articles liés à la religion — sujet ô combien délicat s'il en est — celui autour d'Addacat et la "cabale Gandhi" de Kõan (anciennement Ataraxie).  De manière claire, apparaissent comme favorables à Addacat (attention, pour des raisons certainement estimables, le fonctionnement n'étant ici pas clanique) : Sardur, Mogador, Pradigue, Gustave Graetzlin, Nathan, Nahoum. La "cabale Gandhi", elle, se compose de Kõan, Mica, Perky, Musicaline, Hamelin, FrançoisD et, à des degrés moindres, de Dodoïste, Pwet-pwet et Zivax. Il est aussi intéressant de noter qu'il existe de perceptibles liens entre Addacat et le groupe de Grimlock (qui la défend souvent), ce qui explique probablement l'hostilité manifeste de Kõan et de ses amis à son égard. De même, une proximité est visible entre la cabale Gandhi et une partie de la romande.
  • La cabale romande, justement, pas homogène, mais qui existe (et a même, elle aussi, son salon IRC dédié) : Popo le Chien, Ludo29, Erdrokan, Manoillon, iAlex, Stanlekub, Inisheer, Schutz, Chandres. Visible assez nettement sur l'actuelle candidature au poste d'administrateur du dernier nommé.
  • La cabale toulousaine. Principalement active pour ... organiser des repas entre elle et accueillir les membres de la Non-Cabale de l'Ouest en visite.    
  • La cabale des chats. Très mystérieuse, et sa puissance et son influence sont impossibles à mesurer.

En conclusion, reste à aborder le cas de certains projets dont le fonctionnement n'est pas loin d'être clanique. Je pense notamment au projet Québec, depuis longtemps actif et homogène sur les Pages à supprimer. Ça se voit beaucoup moins que les querelles de personnes décrites ci-dessus, et c'est pourtant, à mon sens, davantage problématique car, là, c'est le contenu encyclopédie qui subit l'effet du clanisme. Il faudra d'ailleurs que j'y revienne.

1. Je l'explique du reste dans ce billet.

2. Faut pas croire : je suis au courant de certaines choses quand même ...

3. ↑ Son nom m'échappe, il me semble cependant qu'il y avait "neko" dedans.

4. Il faut bien, hélas, présenter les choses ainsi.

5. Ils ne le cachent pas vraiment, d'ailleurs.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines